Lettre ouverte d’un jeune provençal à Marion Maréchal Le Pen

Ma chère Marion, j’ai longuement hésité avant de t’écrire cette lettre. Je prends la liberté de te tutoyer et j’espère que tu m’en excuseras. Si je me permets de prendre cette liberté c’est avant tout parce que notre différence d’âge est minime. Tu as 25 ans, moi 22, nous appartenons tous les deux à la même génération, celle née au tournant des années 1990 après la dislocation de l’URSS et l’avènement de la mondialisation. Et pourtant, hormis notre appartenance à la même génération tout, ou presque, nous oppose. Te voilà donc tête de liste aux élections régionales en PACA quand moi je suis un simple étudiant, originaire et amoureux de cette même région. J’ai donc pris ma plume, j’ai écrit et puis je me suis dit « à quoi bon ? ». Tu ne prendras jamais la peine de la lire. Surement ne sauras-tu même pas que cette lettre a existé. J’ai alors jeté mon brouillon. Puis j’ai réfléchi à nouveau et je me suis dit que je me devais de t’écrire cette lettre pas pour toi ou pour moi mais pour la PACA, cette région que je chéris tant, et pour la France, ce pays que j’aime profondément (même si j’imagine que tu auras du mal à croire ces mots).

Tu te demanderas, toi et beaucoup de lecteurs j’imagine, quelle légitimité ai-je moi du haut de mes 22 ans et de mon simple statut d’étudiant pour me permettre de venir te porter la contestation à toi, qui est à ce jour la plus jeune élue de l’histoire de l’Assemblée Nationale de notre pays. Eh bien c’est, il me semble, le principe de la démocratie de permettre à n’importe quel citoyen de s’exprimer et de porter la contradiction aux élus. Toutefois, une raison plus profonde me pousse à t’adresser cette missive. Depuis quelques semaines, tu n’as cessé de manier l’outrance et la provocation au cours de tes discours de campagne. Finalement, tu as bel et bien intégré les codes de notre génération puisque ce faisant tu cherches à faire le buzz, ce fameux mot dérivé de bzzzz et qui, en somme, renvoie à quelque chose de bruyant mais qui n’a pas de sens réel. Ta dernière saillie sur les musulmans à qui tu accordes quand même le droit d’être francais, et je t’en remercie, à « condition de se plier aux mœurs et au mode de vie que l’influence grecque, romaine et seize siècles de chrétienté ont façonné » m’a arraché un sourire et poussé à t’écrire la présente lettre.

Parce que finalement, je pense que je représente à la fois ce que tu abhorres et ce que tu crains par-dessus-tout à savoir un Français de confession musulmane qui est bien loin des extrémistes que tu dépeins à longueur de discours. Alors oui, il m’arrive de porter la djellaba, ce vêtement que tu as en horreur, pour aller prier, cet acte qui te répugne au plus haut point. Et pourtant j’aime mon pays, la France, peut-être même plus que toi au vu des multiples approximations historiques et intellectuelles que tu peux commettre (mais j’y reviendrai). Je suis donc un Français qui n’a ni renié sa foi ni mis de côté l’amour pour son pays. Dans la vision simple et binaire que tu proposes, je réintroduis – sans effort aucun – la complexité et la nuance. Dans une France que tu voudrais manichéenne, moi et tant d’autres représentons ce mélange possible entre foi d’une part et amour du pays d’autre part. Et c’est précisément la raison pour laquelle je me devais de t’écrire ce texte, pour montrer que, finalement, le schéma que tu nous dessines est loin d’être la règle mais l’exception. Oui Marion, on peut être musulman et aimer la France ou, si tu préfères, on peut aimer la France tout en étant musulman. Je n’y vois, personnellement, aucune antinomie.

Te voilà donc candidate à la présidence de la région PACA. Je ne reviendrai pas sur les circonstances de ta désignation, cela n’est pas important. Toutefois, je me permets de revenir sur le début des campagnes et notamment un débat sur I-Télé au cours duquel tu n’as cessé de marteler que ceux qui importaient étaient les habitants de la région et qu’il ne fallait en aucun cas faire de cette élection une élection nationale. Sur ce point précis je te rejoins totalement. Le conseil régional a certaines prérogatives bien définies et il s’agit de répondre au mieux aux attentes des Provençaux, des Alpins et des Azuréens à l’aide des moyens laissés à la disposition de la région. Quelle ne fut pas, alors, ma déception quand meeting après meeting, rencontre après rencontre je t’ai vue te préoccuper d’à peu près toutes les problématiques nationales – ne te privant d’ailleurs pas de tacler le prétendu laxisme du gouvernement – mais en aucun cas t’occuper du sort de la région. Quelques propositions ci et là, auxquelles j’apporterai une réponse plus tard, mais pas de véritable projet pour une région qui en a pourtant cruellement besoin.

Mais soit, puisque tu t’engages aussi fortement sur des sujets nationaux telle que l’identité française pas plus tard que mardi dernier, je me permets de te répondre aussi sur ce point. « Qui n’a pas vibré au sacre de Reims et à la fête de la Fédération n’est pas vraiment Français » as-tu déclaré mardi lors d’un discours à Toulon. Je constate donc, avec regret, que selon toi je ne suis pas vraiment Français puisque je n’ai vibré ni au sacre de Reims, ni à la fête de la Fédération. En prenant connaissance de cette découverte tu n’imagines pas à quel point j’ai pu être déçu moi qui aime profondément ce pays qui est le mien. Passé la déception je me suis ressaisi et j’ai réfléchi à nouveau à ta phrase. C’est à ce moment que je me suis rendu compte que toi aussi tu devais être déçue en la réécoutant. Toi qui te définit comme grande patriote, toi qui défend la France envers et contre tout (surtout contre les musulmans en ce moment mais bref passons), toi non plus tu n’as pas vibré au sacre de Reims ou à la fête de la Fédération pour la simple et bonne raison que tu n’étais pas née tout comme aucun des Français vivant actuellement n’était né à ce moment-là. Si on suit la logique de ta phrase, dans la mesure où la fête de la Fédération s’est déroulée en 1790, cela fait plus de deux siècles qu’il n’existe plus de vrais Français.

Cette petite parenthèse faite sur ces approximations de langage, revenons donc à tes propositions pour la région. Dernièrement, j’en ai retenu une frappante : ta volonté de supprimer les subventions versées par la région au planning familial. Je ne te cache pas que cette proposition m’a quelque peu surpris. Toi qui exiges l’égalité entre les différents Français, toi qui défends mordicus la France rurale pour qu’elle ait les mêmes droits que la France urbaine te voilà en train de défendre une mesure inégalitaire au possible. En coupant les subventions pour les différents plannings familiaux, tu prives une grande partie de la jeunesse d’un accès à l’information mais aussi à une aide que ce soit dans le cadre d’un avortement ou de l’accompagnement de jeunes mères isolées. Ce que tu défends d’un côté, à savoir une égalité entre les Français, tu le trahis de l’autre en réservant l’accès à l’avortement ou l’aide dans l’éducation des enfants aux seules personnes qui ont des revenus confortables. Drôle de manière de défendre le pauvre et les petites gens je trouve.

Au cours des différents discours et débats que j’ai eus l’occasion de suivre, une grande question demeurait aux abonnées absentes : la question économique. Tu n’es pas sans savoir, j’espère, que la région PACA est durement touché par le chômage et pourtant je n’ai vu aucune proposition allant dans le sens d’une création d’emplois. Passer la majeure partie de son discours à parler de l’insécurité et à critiquer tout ce qui a été fait depuis 5 ans est bien beau mais quand il s’agit de proposer un projet pour la région je ne t’entends plus. Sais-tu que la région est en charge du développement économique ? Je ne peux qu’être surpris en voyant que tu ne proposes rien de concret pour permettre, ou du moins amorcer, la mise en place d’un tel développement. Tu fustiges la délinquance et les trafics en promettant de faire arrêter ceci mais comment les faire stopper durablement si aucun moyen d’obtenir un revenu décent n’est mis en place pour les trafiquants d’aujourd’hui. Sécurité et développement économique ne peuvent aller que de pair, l’un sans l’autre est inutile et tu sembles l’oublier. A force d’être prisonnière de ton idéologie sécuritaire, tu oublies que poster des policiers en bas des tours ne créera pas d’emplois, ça ne fera que faire migrer le problème vers d’autres endroits.

Tu as l’habitude de t’inspirer de ce que tu appelles les grandes figures de l’Histoire de France dans tes discours. A l’instar de Robert Ménard, tu n’hésites pas à ériger Charles Martel au rang de héros. Permets moi de te rappeler, puisque tu sembles l’oublier souvent, que l’Histoire de France c’est aussi son héritage culturel et littéraire. Tiens la culture, encore un domaine sur lequel tu ne t’exprimes jamais ou presque. Un des grands auteurs Français, Victor Hugo, disait en son temps : « Ouvrez des écoles vous fermerez des prisons ». Et voilà le dernier sujet que je souhaite aborder dans cette lettre, celui de l’éducation. Malheureusement, tu n’as formulé aucune proposition sur le sujet et pourtant, le Conseil régional est chargé de gérer les lycées. Là encore, ton prisme sécuritaire et identitaire te fait sans doute oublier que le premier des moyens pour lutter contre les inégalités et donc contre le développement de la délinquance est l’école. Plutôt que de proposer des réformes qui permettraient un débat, tu te contentes de critiquer la politique du gouvernement en la matière. Cette position si aisée à prendre est loin d’être la plus courageuse mais pourquoi ferais-tu l’effort de proposer des choses ? Le vent du repli et de la peur du lendemain gonfle tes voiles sans que tu aies à proposer quoi que ce soit.

Finalement, je ne suis pas surpris de te voir en tête dans les sondages. Tu représentes, en effet, notre génération. Cette génération qui a peur du lendemain, qui a peur d’avoir une moins bonne vie que ses parents. Tu es le réceptacle de toutes les peurs et de tous les replis. Loin de proposer un projet politique, tu offres un miroir à ces gens qui sont transis par la peur et ce faisant tu te renforces grâce à la peur. Ah qu’il est aisé de jouer le mimétisme et de souffler sur des braises déjà présentes en prônant une unité et une égalité de façade. Il est bien plus difficile de mettre en place un projet politique permettant de dépasser lesdites peurs afin de surmonter les épreuves en tant que nation. Le plus triste, c’est qu’à notre âge nous sommes censés avoir des rêves plein la tête, nous sommes censés être au moment de notre vie où nous souhaitons le plus changer le monde. Alors oui tu veux changer le monde mais tu veux le ramener en arrière en attisant les haines et en jouant sur les divisions. Tu sépares les musulmans des non-musulmans et ce faisant, tu aides bien Daech dans sa volonté de fracturer la société française. Alors non décidément tu ne défends pas les intérêts des habitants de la région PACA malgré tous les discours que tu peux bien mettre en place. C’est précisément ce point-là qui nous sépare et nous séparera sans doute toujours.

Avant de conclure cette missive, je souhaite simplement te donner une autre raison qui fait que nous sommes diamétralement opposés. Tu dis représenter la vraie France et, désolé de te le dire, mais l’immense majorité des Français se rapprochent bien plus de ma situation que de la tienne. Parce que, finalement, tu es peut-être la plus jeune élue de la République française mais tu es surtout une parvenue parisienne profitant de son patronyme pour pavoiser alors que nombre de petits Français, comme moi, n’ont rien reçu en héritage et œuvrent à la force de leur poignet et de leur cerveau pour parvenir à s’élever et à réussir. Il est facile de jeter l’opprobre sur certains quand on est bien au chaud dans sa tour d’ivoire et que l’on ne connaît pas grand-chose de la vie que mènent beaucoup de Français au quotidien. Les 6 et 13 décembre prochains, les habitants de notre région devront décider de la manière dont elle sera gouvernée. Pour toutes les raisons que j’ai évoquées dans ce texte – et pour bien d’autres encore mais je ne veux pas abuser de ton attention et de ton temps consacré à la réflexion – j’espère de tout cœur que tu ne seras pas élue. Dans le cas contraire, je suis certain que tu continueras à tenter de diviser la région et le pays. Et si jamais tu as le temps de répondre à cette lettre, n’hésite surtout pas à le faire, ça m’intéresse de savoir ce que tu peux répondre à tout cela.

100 commentaires sur “Lettre ouverte d’un jeune provençal à Marion Maréchal Le Pen

  1. Pour ceux qui n’en auraient pas connaissance :

    « Il est deux catégories de Français qui ne comprendront jamais l’histoire de France, ceux qui refusent de vibrer au souvenir du sacre de Reims ; ceux qui lisent sans émotion le récit de la fête de la Fédération. »

    Marc Bloch, (1886-1944) dans « L’étrange défaite », 1940

    J'aime

      • Tu joues sur les mots, elle a oublié le mot « récit » et tout le monde (ceux qui connaissaient Bloch en tous cas) a parfaitement compris ce qu’elle voulait dire; en substance « il faut prendre la France dans sa totalité, droite et gauche, tradition et principes ». Pour le coup c’est une formule qui me semble assez consensuelle, et c’est un très mauvais procès de lui reprocher de l’utiliser.

        D’autant plus que se référer à Marc Bloch est plutôt un bon moyen pour elle de démontrer (on peut l’accuser d’être de mauvaise foi mais c’est un autre procès) qu’elle est républicaine, patriote et pas antisémite (il était juif).

        D’une manière général -bien que je n’ai pas de sympathies particulières pour le FN- je trouve que c’est ton plus mauvais article. Pas mal écrit mais très creux, plein de formules toutes faites, qui pourraient au moins être étayées:
        -Ces histoires de repli et de peur quels poncifs! Le repli n’est jamais justifié? même après une défaite? La peur n’est jamais légitime? même face au danger?
        -Mettre des policiers en bas de chaque tour? Je ne sais pas quand elle a dit ça, mais tu veux les mettre où les flics toi? Là où se commettent le plus de délits cela ne semble pas absurde quand même…
        -etc…

        Je pense que c’est dû à 2 choses:
        1° La raison de ta critique est qui elle est, ce qu’elle représente.
        2° Avec une mauvaise foi inconsciente tu l’attaques sur ce qu’elle dit.

        Comme il y a dissonance sur la raison de ta critique et le fond des arguments que tu utilises pour l’étayer, ceux-ci sonnent creux.
        Je pense que tu devrais beaucoup directement assumé de critiquer le FN en général, ce qu’il est, ce qu’il représente à tes yeux. Je ne dis pas que je serai d’accord, mais au moins tes idées seraient plus fortes.

        J'aime

      • Merci pour ce merveilleux cours monsieur le professeur je vais suivre vos conseils avisés.
        Plus sérieusement la citation qu’elle utilise est tronquée et elle dit n’importe quoi en disant cela (je te conseille l’article de Challenges laissé en commentaire plus haut à ce titre). Tu considères qu’il est creux et c’est ton droit le plus profond mais sur près de 5000 lecteurs tu es le seul à le trouver creux c’est bizarre quand même. Les arguments utilisés sont pour moi cohérents, ils peuvent ne pas te plaire, tu peux ne pas être d’accord mais dire que c’est creux c’est faire preuve d’une condescendance sans nom. Merci de me donner la recette pour critiquer le FN mais tu te trompes je le combat pour ce qu’il représente mais aussi pour ses propositions incohérentes voire innapliquables. Sur ce je te souhaite une bonne journée.
        Ton élève qui essayera d’être plus studieux la prochaine fois

        Aimé par 1 personne

      • Salam aleikoum mon frère, J’ai bien aimé ta lettre mais je pense que si tu avais décortiqué les faits historiques qu’elle mentionne et le fameux terme de France de culture européenne et de religion judéo-chrétienne en soulevant le côté fantasme et mensonger typique de la propagande et la réalité historique comme l’avait fait Jean Bauberot:)historien spécialiste de la laïcité) avec le discours de Sarkozy lors des élections de 2007 sur le sacre de Clovis et la religion judéo-chrétienne.
        Cela aurait donné plus de force au texte et au passage permis de mieux connaitre l’histoire de France.

        J'aime

    • Très jolie lettre, difficile à prendre en défaut, le FN étant l’expression la plus prégnante du malaise diffus qui étreint bien des Français, et une bonne partie de l’Europe aussi, me semble-t-il. Les facho sont souvent de exaltés, des « romantiques », prompt à la simplification outrancière, et le mettre en exergue est louable, mais assez aisé, sauf ton respect. Plus délicat serait de définir précisément les attributs qui font d’une personne un Français ou d’une autre personne un Musulman (pas simplement nominal, pas juste de culture, je précise) et de garantir aux Français les plus inquiets, qu’il n’y a effectivement pas antinomie d’un point de vue doctrinal. Sacré projet, je sais!
      In fine, Marion est une jeune imbécile, facile à contrer idéologiquement, bien plus délicat sera de s’adresser à des gens cultivés qui s’intéressent aux religions et qui voient une incompatibilité flagrante entre la Charia et les lois de la République et les Droits de l’Homme en général. Fréquentant aussi des Musulmans, j’ai bien conscience qu’une vaste majorité jouit d’une liberté à laquelle ils sont très attaché et qu’elle ne souhaite donc pas vivre en théocratie, Islamique ou chrétienne d’ailleurs, mais le niveau de méfiance est tel de nos jours, qu’il ne serait pas du luxe que cette majorité modérée exprime bien plus fortement son rejet de cet Islam politique barbare, parfaitement irréconciliable avec les valeurs morales modernes, telles que l’égalité entre hommes et femmes, respect de l’orientation sexuelle, liberté de conscience, liberté d’expression, liberté sexuelle, etc…)
      En somme, dénoncer les raccourcis et les mauvaises idées du FN est en soit une bonne chose, mais il faudrait parallèlement entamer une réforme, voir une renaissance de l’Islam, de manière à empêcher toute exploitation violente ou antirépublicaine de versets…au mieux ambigus, au pire détestables. Je sais que bien des Musulmans ne veulent pas entendre parler de cette clarification, et c’est bien dommage, parce qu’en démocratie, tout devrait pouvoir être débattu librement; la politique, comme la religion.

      Amicalement

      Un humaniste séculaire (accessoirement Français!)

      Aimé par 2 people

      • Bonjour ! Je suis d’accord avec toi après c’est compliqué de formuler une critique constructive et en même temps décrire un projet de société dans le même papier sans faire un papier trop long (je n’aime pas simplifier). Si tu lis les différents papiers que j’ai pu écrire sur le blog je tente d’esquisser ma vision de la société et mes propositions. Il faut prendre cette lettre comme une partie d’une « oeuvre » (réflexion plutôt) plus globale.
        Amicalement

        Aimé par 1 personne

      • Je rejoins Simon dans sa vision et son analyse. Je ne fais pas partie de ceux qui se précipiteront pour voter FN en pensant y trouver la solution à tous nos maux, la protection absolue. Mais je fais partie de ceux qui souhaiteraient que les musulmans ne fuient pas le débat dès qu’il est question de la religion, de l’islamisation de l’Europe, de la France. Le positionnement des Frères Musulmans aujourd’hui en France est une réalité anxiogène Amar Lasfar, Tareq Oubrou, Tariq Ramadan…etc même les imams dits modérés tiennent des discours soit d’une violence incroyable, soit d’une bêtise profonde. Le Coran lui-même si on en lit les versets mériterait d’être interdit pour incitation à la violence envers les femmes, incitation à la haine envers les apostats, les mécréants, les infidèles, propagande sectaire, discrimination et prosélytisme.

        Je ne suis pas raciste, je suis agnostique et j’ai toujours prôné la liberté de tous dans la limite où celles que l’on accorde à l’autre ne m’obligent pas à renoncer aux miennes. Hors ces dernières années la France, sous couvert d’une laïcité forcenée portée en étendard par nos politiques de tout bord, a creusé le fossé en reniant les références chrétiennes à tous les niveaux de l’éducation nationale jusqu’au nom des vacances scolaires trop connotées religion!! Et dans le même temps les repas hallal faisaient leur apparition dans les cantines scolaires des écoles de la République!! Ce sont ces paradoxes, ces contradictions permanentes qui ne sont plus acceptables d’autant que les références dont il est question sont devenues des références traditionnelles et culturelles bien plus que des références religieuses pour la plupart des Français. La dernière en date est un syndicat enseignant à Toulouse qui a dénoncé une enseignante au prétexte qu’elle a lu un conte de noël à une classe de maternelle « la Poule à Colin » , très connu au Canada et que dans ce conte dans le village réuni autour du repas il est juste dit qu’il y a le curé!!!!! Mais où va-t-on?? Bientôt dire « Amen » en public sera interdit au prétexte que c’est provocateur et que ça pourrait froisser les communautés, alors que dans le même temps des rues entières sont bloquées par la prière du vendredi….A ce jour, la seule qui revendique d’être froissée par nos traditions, notre culture, les références chrétiennes reçues en héritage est la communauté musulmane. Et l’attitude contradictoire de nos hommes politiques qui nous demandent de renoncer à ces petites choses de bien peu d’importance tout en finançant la construction de mosquées de plus en plus gigantesques, tout en s’alliant avec des représentants de l’UOIF à qui ils font des courbettes à visées électorales est de plus en plus insupportable et inacceptable. Nos politiques qui exigent de nous de ne pas afficher de signe religieux ostentatoire en fermant les yeux sur le développement des femmes voilées intégrales dans nos rues, nos villes, nos quartiers. Nos entreprises qui pour s’acheter une paix sociale mettent en place des salles de prière, des menus hallal dans les cantines….Où est la laïcité? Elle donne l’impression de n’aller que dans un sens et le déséquilibre ainsi créé entame même les meilleures volontés.

        Les amis musulmans avec qui j’ai essayé de discuter de ce problème d’islamisation ont complétement fui le débat en niant d’abord l’évidence, puis en se victimisant, pour finir par me reprocher comme argument ultime les années colonialistes de la France. Alors que ma question était tout simplement la suivante :  » Vous prônez le bien vivre ensemble mais vous souhaitez que ce soit dans une France libre avec ses valeurs, ses traditions, sa culture, son histoire ou dans une France soumise et résignée aux lois d’Allah? » A ce jour je n’ai pas de réponse et j’ai perdu quelques amis au prétexte que je l’avais posée. Amour et tolérance dites-vous? Hypocrisie et rancoeur je dirais!!

        Ci-dessous mes échanges dans un forum avec un musulman sage et modéré, bien intégré, professionnellement, intellectuellement et hypocritement parlant :

        BB- Mais au-delà du problème terroriste dont vous ne voulez pas sortir, puisque ce sont des méchants musulmans et vous autres les gentils, pourquoi ne voulez vous pas débattre du problème de l’islamisation de l’Europe mise en exergue par ces événements tragiques? Pourquoi ne voulez-vous pas prendre en compte les interrogations des Français non musulmans qui ont accepté depuis des années sous couvert de laïcité que cette religion prenne de plus en plus de place dans le paysage et qui aujourd’hui découvrent ces préceptes, ces imams, ces discours aberrants et s’interrogent sur la compatibilité réelle de réunir des cultures si éloignées l’une de l’autre?

        Zak- Je parle du terrorisme car c’est le sujet dont parle tous les articles partagés par X, si vous n’avez pas les arguments pour répondre à mes arguments sur le terrorisme et voulez fuie à d’autres sujets, il n’y a aucun problème :
        Avant cela, je n’ai jamais dis qu’on est « gentil », on est normal et citoyen républicain, on respecte les gens qui nous respectent et nous savons faire valoir nos droits dans le cas contraire et dans le cadre de la constitution.

        Pourquoi ne voulez vous pas débattre du problème de l’islamisation de l’Europe mise en exergue par ces événements tragiques?

        Commençons par définir ce que signifie le terme « Islamisation », selon le dictionnaire, islamiser est l’acte de convertir une société à l’Islam ou obliger une constitution à s’aligner aux lois de l’Islam,
        A mon information, personne n’essaye de convertir la société française à l’Islam, ce que les français de confession musulmanes souhaitent, c’est de pouvoir vivre leur fois tranquillement et que l’on arrete de les pointer du doigt à cause des consquences des politiques etrangères dangereuses des gouvernements français ou les crimes d’une partie d »une jeunnesse purement française de naissance et d’éducation et qui n’a rien à voir avec l’Islam.

        Pourquoi ne voulez-vous pas prendre en compte les interrogations des Français non musulmans qui ont accepté depuis des années sous couvert de laïcité
        que cette religion prenne de plus en plus de place dans le paysage et qui aujourd’hui découvrent ces préceptes, ces imams, ces discours aberrants
        et s’interrogent sur la compatibilité réelle de réunir des cultures si éloignées l’une de l’autre?

        Et pourquoi ne voulez vous pas prendre en compte l’innocence des français de confession musulmane et arreter de les pointer du doigt et de vous rendre compte qu’ils n’y sont pour rien et les soutenir dans leur combat contre obscurantisme de n’importe quelle religion !!!

        Il faut que vous comprendriez une chose, les musulmans modérés et sages sont le seul espoir du vivre ensemble, préservez les et arreter de les pointer du doigt, car ce sont le dernier rempart contre l’obscurisme la guerre des civilisations.

        BB – « jeunesse purement française de naissance et d’éducation et qui n’a rien à voir avec l’Islam. » Il me semble que c’est vraiment refuser de reconnaître la part de responsabilité de la culture musulmane que d’écrire ce genre de choses. Ce sont certes des jeunes français de naissance mais qui, pour la plupart ont reçu au moins de leurs parents une éducation musulmane, et peut-être complétée par celle de l’imam du quartier. Ne vous êtes-vous jamais interrogé sur le paradoxe que ces jeunes avaient à régler en recevant deux éducations antagonistes? Comment voulez-vous que ces jeunes respectent les lois de la république quand leur éducation religieuse leur dit que la seule loi qui vaille est celle d’Allah? La seule obéissance est celle que l’on doit à Allah à qui on se soumet et quand dans l’école publique le discours va à l’encontre de ces préceptes, les jeunes s’en éloignent et renient leur appartenance à ce pays qui ne reconnait pas la posture de leur dieu tout puissant!! L’échec scolaire n’est pas un problème d’intégration mais bien un problème de deux éducations antagonistes que les jeunes n’arrivent pas à intégrer. « Les musulmans modérés et sages sont le seul espoir du vivre ensemble….préservez-les…..ils sont le dernier rempart contre l’obscurantisme. » Permettez-moi d’en douter fortement, face à l’hypocrisie dont vous faites preuve. Les mêmes musulmans modérés et sages refusent d’entendre que la permissivité des dernières années de nos gouvernants concernant la pratique de la religion ait pu agacer ceux qui n’ont pas choisi de vivre avec des femmes voilées de la tête aux pied, ceux qui n’ont pas choisi que l’on impose des repas halal dans les cantines scolaires ou d’entreprise, ceux qui n’ont pas choisi de se faire traiter de raciste et de fachos nationalistes au prétexte qu’ils émettent des avis sur tous ces comportements que l’on nous impose tout en exigeant de nous que l’on remette en cause des faits culturels au prétexte qu’ils se sont bâtis sur notre histoire judéo chrétienne. Ces mêmes musulmans modérés et sages qui ne cessent de se victimiser avant les attentats parce qu’on ne fait rien pour les intégrer, après les attentats parce qu’ils sont les premières victimes de ces méchants « barbus » qui n’ont rien à voir avec leur religion d’amour et de paix!!!!! votre discours est édifiant!!!

        Zak- Pour ne pas être hypocrite selon vous, il faut dire que nous musulmans, sommes tous terroristes et que nous nous réveillons chaque matin avec l’envie de faire mal aux autres, c’est ça?!!!!
        Sinon, pour être plus constructive, quelle est selon vous la solution ?

        BB – ce n’est pas là que je situe votre hypocrisie. en aucun cas je ne vous ai dit que vous êtes tous des terroristes, incroyable cette facilité à vous victimiser!!!! votre hypocrisie je la situe sur votre refus d’admettre l’islamisation (et je ne parle pas de radicalisation!!) de l’Europe, et de la France pour ce que j’en vois. Votre hypocrisie je la situe à refuser de dénoncer, vous musulmans sages et modérés, les discours aberrants d’inepties de tous ces imams censés vous représenter. Votre hypocrisie je la situe à votre refus d’admettre que ça puisse nous gêner qu’on nous interdise désormais de parler de vacances de Toussaint, de Noël ou de Pâques au prétexte de laïcité et que dans le même temps on nous demande d’accepter dans nos espaces scolaires ou d’entreprise de repas halal, on nous impose de ne pas porter de signe religieux ostentatoire telle que la croix mais qu’on nous demande de fermer les yeux sur les voiles, foulards et autre niqab. Votre hypocrisie je la situe à votre responsabilité éducative familiale et religieuse auprès de vos jeunes à qui vous transmettez des préceptes qui se heurtent à une éducation républicaine. Votre hypocrisie je la situe à ce refus catégorique d’admettre que ces fous de Dieu parlent bien du même que vous et qu’à un moment de leur vie, ils ont été eux aussi des musulmans sages et modérés! La solution ce serait aussi de vous remettre en cause et de nous dire à nous non musulmans si votre souhait est de bien vivre ensemble en France avec son histoire, sa culture, ou si votre désir inavoué est de bien vivre ensemble dans une France convertie soumise et résignée aux lois d’Allah!!!

        BB – alors quel est votre souhait pour le bien vivre ensemble? Je crains que votre silence ne m’apporte la réponse que je redoute!!

        Zak- , je salue en tous cas votre ouverture au dialogue, ça fait plaisir.
        Pour garantir le vivre ensemble, nous devons tous être unis face à la barbarie et l’obscurantisme de toutes religions, de combattre tous ensemble ces fous qui trouvent dans quelques zones d’ombre de la religion islamique et des conflits au moyen orient des prétextes pour justifier leur haine et leurs crimes. De soutenir la vraie laïcité dans le pays tout en respectant la foi des gens, mettre plus l’accent sur ce qui nous unit (patriotisme, humanisme, le dialogue etc…) et savoir faire abstraction de ce qui nous différencie et à défaut le transformer en une richesse.
        Nous pouvons le faire, en se seront les coudes et non pas en s’accusant de terrorisme pour nous français de confession musulmane ou de racisme pour les français non musulmans.

        BB – vous remarquerez qu’à aucun moment de mes propos je ne vous ai traité de terroriste et que je n’ai pas pris ce raccourci qui serait si facile pour tout justifier et pour tout refuser! Non, mon propos à moi concerne principalement ma découverte de l’Islam à travers les discours de ceux qui la représentent chez nous, ici et que vous respectez vous les musulmans sages et modérés. Et très sincèrement, vous approuvez tous ces signes de votre religion qui se multiplient et s’imposent de plus en plus à nous non musulmans? Vous approuvez qu’on nous demande de renoncer à des aspects de notre culture et dans le même temps d’en accepter les vôtres sous couvert d’une laïcité à deux vitesses qui favorise ceux qui s’intègrent au détriment de ceux qui reçoivent? Moi quand je vais au Maroc, je suis respectueuse dans ma tenue vestimentaire même à 45° je me couvre les épaules, je prends le soin de me vêtir de jupe plus longue que je ne le ferais en France, je ne m’attends pas à ce qu’on me serve du porc au restaurant et je ne m’attends pas à trouver un lieu de culte à ma confession pour aller prier. Si je viens dans un pays, je cherche à m’y adapter, à m’y intégrer et je n’attends pas du pays qui m’accueille qu’il change pour s’adapter à moi. Nos gouvernants depuis 30 ans sous prétexte d’acheter la paix sociale et une belle manne électorale, a choisi de faire l’inverse encouragé par les demandes internes et externes des représentants de votre religion et vous les musulmans sages et modérés vous avez laisser faire et quand on a essayé d’en discuter on nous a taxé de racisme. Mais le racisme que nous recevons nous, non musulmans, les mécréants, ce racisme dont personne ne parle, ce racisme anti blanc et anti français qui ne cesse de grandir de la part de jeunes français et musulmans n’est pas reconnu. Le racisme que vous subissez porte un nom : islamophobie….celui que je reçois n’en a pas et cette différence, Monsieur, devient insupportable!! Fin de l’échange.

        Pardonnez-moi de vous donner autant à lire, mais si ça peut vous aider aussi à prendre conscience de la responsabilité de votre communauté ou de ceux qui s’en prétendent, si ça peut vous donner à comprendre que le raccourci de voter FN n’est pas envisagé par tous et que face à des personnes comme moi vous nous devez d’apporter des réponses autres que celle tellement facile que vous faites dans votre lettre au demeurant fort bien écrite (vous avez fait le choix d’user vos fonds de culottes sur les bancs de l’école républicaine) alors le temps passé à vous écrire pour moi et celui passé à me lire pour vous n’auront pas été vains.

        Bien à vous.

        Blandine (Ni vierge, ni martyre!!)

        J'aime

      • Bonjour (ou Bonsoir je ne sais pas trop ce que je dois dire à une heure si avancée de la nuit) madame (ou mademoiselle),

        Vous souhaitez que je ne fuis pas le débat pas de problème engageons-le mais alors engagez-vous vous aussi à ne pas couper court à celui-ci comme vous l’avez fait avec Zak 🙂

        Pour commencer je pense qu’il y a un malentendu fondamental sur le terme central de votre réflexion et de votre argumentaire. Ce malentu entraîne forcément des incohérences et une hypocrisie (volontaire ou non je ne puis le dire). Je me permets de vous dire que vous maniez l’hypocrisie puisque vous-même ne vous gênez pas pour cela. Ce malentendu quel est-il ? Il concerne le mot laïcité.

        Ce que vous défendez est l’expulsion du fait religieux (majoritairement le fait religieux musulman ne nous cachons pas derrière notre petit doigt) de l’espace public. Ce faisant ce n’est pas la laïcité que vous exigez mais le laïcisme. La laïcité telle que le grand Jaurès l’a pensée, théorisée et mise en place quelle est-elle ? Elle est avant tout le principe d’une neutralité de l’Etat vis à vis des religions. Elle consiste en outre à permettre à chacun d’avoir la liberté de croyance donc de croire ce qu’il veut, d’être agnostique ou d’être athée s’il le souhaite. Ni plus ni moins.

        L’histoire de la polémique sur le conte de Noël est complètement absurde je vous rejoins totalement sur ce point. Toutefois vous dénoncez aujourd’hui ce que vous appelez l’islamisation de la France et de l’Europe mais puis-je vous poser une question: dénoncez-vous avec autant de force et de vigueur la colonisation et la christianisation de l’Afrique et de l’Asie par les Européens ?

        Vous m’accusez de ne pas apporter de solution dans cette lettre. Comme je l’ai déjà dit dans un autre commentaire, que vous n’avez certainement pas lu ce qui est normal, il faut prendre ce blog comme un tout. Si j’avais dû écrire tout un projet de société pour la France alors cette lettre ouverte aurait été un livre. Il y a donc de nombreux articles qui traitent des sujets que vous abordez de la laïcité à la réquisition d’églises désaffectées en passant par les repas à la cantine. Lisez les et ensuite vous pourrez encore m’accuser de ne pas apporter de réponses si vous n’y trouvez rien d’intéressant.

        Continuons et progressons dans le débat. Les personnes comme Tariq Oubrou ou monsieur Chalghoumi qui disent représenter les musulmans de France ne représente qu’eux-même c’est aussi simple que cela. Si vous voulez avoir l’avis des Francais musulmans il faut leur demander directement et ne pas écouter ces pantins aux mains de tel ou tel pays.

        Là où vous vous trompez, sans doute sans le savoir, selon moi, c’est que les musulmans ne veulent pas imposer la Charia en France rassurez vous. Il est précisé dans le Coran que si l’on vit dans un pays non musulman il faut se plier à ses lois ou alors le quitter si l’on considère qu’il ne permet pas de vivre sa foi.

        Autre point, oui le Coran comporte des versets violents (comme la Bible ou le Nouveau Testament d’ailleurs) il ne s’agit pas de nier ce qui est écrit. Toutefois êtes-vous au courant qu’il existe des versets abrogés et des versets abrogeants dans le Coran ?

        Dernier point où je me vois obligé de pointer une touche d’hypocrisie, l’exemple du Maroc. Vous vous couvrez les épaules en signe de respect et c’est tout à votre honneur ! Mais vous êtes l’exception et non la règle. La plupart des occidentaux s’habillent à l’occidentale quand ils vont au Maghreb et comment le leur reprocher ? On n’a pas à imposer ou interdire une manière de se vêtir et ca vaut pour la France comme pour les autres pays.

        Les Francais musulmans, dans leur immense majorité, sont en phase avec les valeurs de la République malgré tout ce que vous dites. Après si vous demandez aux musulmans de notre pays de ne plus l’être pour s’assimiler, si vous demandez que l’islam se « dissolve dans la République » alors nous aurons un grand désaccord car exiger cela c’est bafouer notre devise et asservir la Liberté, l’Égalité et la Fraternité.

        J’espère avoir répondu à vos interrogations. Si toutefois vous n’étiez pas d’accord ou vous aviez d’autres questions n’hésitez pas.

        Cordialement

        J'aime

      • Bonjour Marwen,

        Merci pour la réponse toujours très bien écrite. Mais, si vous me jugez comme une hypocrite au prétexte que je dénonce celle de ceux avec qui j’ai essayé de discuter de ce sujet, vous prenez le même raccourci que ceux qui ont fui le débat. Je n’ai pas autant de verbe que vous, mes références littéraires sont sûrement plus pauvres que les vôtres. Je ne cherche pas à avoir un joli discours bien policé avec des phrases fort bien tournées. Je parle avec mon coeur, ma réflexion et mes pensées. Quelques petites précisions s’imposent quand même sur les reproches que vous me faites du haut de votre savoir et vos belles tournures de phrase :

        1 – « Vous souhaitez que je ne fuis pas le débat pas de problème engageons-le mais alors engagez-vous vous aussi à ne pas couper court à celui-ci comme vous l’avez fait avec Zak »

        Ce n’est pas moi qui ai mis fin à l’échange mais lui qui à court d’argument ne m’a plus répondu. Je ne fuis pas l’échange, je le demande et quand je l’obtiens les réponses tombent à côté de la question posée ou alors il s’éteint de façon silencieuse quand ce n’est pas de façon plus violente.

        2 – « Continuons et progressons dans le débat. Les personnes comme Tariq Oubrou ou monsieur Chalghoumi qui disent représenter les musulmans de France ne représente qu’eux-même c’est aussi simple que cela. Si vous voulez avoir l’avis des Francais musulmans il faut leur demander directement et ne pas écouter ces pantins aux mains de tel ou tel pays »

        Pour avoir l’avis des Français musulmans concernant la place que prennent les Frères Musulmans dans notre pays, il faudrait déjà que les personnes interrogées sur ce phénomène fort inquiétant pour notre pays aient le courage d’en parler et de reconnaître la dangerosité d’un tel mouvement. ( Vous ne mettez pas Tariq Ramadan au même niveau que Oubrou et Chalghouni, et vous avez oublié Amar Lasfar!!). Ces pantins, comme vous dites sont ici, dans notre pays, ils sont censés vous représenter et ils ont le même Dieu que vous.

        3- « Pour commencer je pense qu’il y a un malentendu fondamental sur le terme central de votre réflexion et de votre argumentaire. Ce malentendu entraîne forcément des incohérences et une hypocrisie (volontaire ou non je ne puis le dire). Je me permets de vous dire que vous maniez l’hypocrisie puisque vous-même ne vous gênez pas pour cela. Ce malentendu quel est-il ? Il concerne le mot laïcité. »

        Je manie le mot laïcité parce que c’est celui que l’on me sert à toutes les sauces pour justifier les modifications apportées ces dernières années et c’est celui qui sert de passerelle pour enlever d’un côté ce qu’on ajoute de l’autre. Pensez aussi qu’il existe des gens qui parlent en toute simplicité et en leur servant votre discours alambiqué d’érudit supérieur, vous en oubliez de faire preuve d’un peu d’humilité.

        4- « L’histoire de la polémique sur le conte de Noël est complètement absurde je vous rejoins totalement sur ce point. Toutefois vous dénoncez aujourd’hui ce que vous appelez l’islamisation de la France et de l’Europe mais puis-je vous poser une question: dénoncez-vous avec autant de force et de vigueur la colonisation et la christianisation de l’Afrique et de l’Asie par les Européens ? »

        Vous avez pris là l’argument le plus absurde et le raccourci que m’a servi une « amie » musulmane en dernier recours lorsque j’ai tenté d’en discuter avec elle. (j’ai mis amie entre guillemet car suite à nos échanges et quand je lui ai fait remarqué que prendre en argument les années colonialistes de la France pour justifier l’islamisation de la France aujourd’hui était signe d’une rancoeur mal digérée pour ceux qui se disent Français ici et aujourd’hui et elle m’a virée de ses amis!).
        Et si l’histoire de la polémique du conte de noël vous semble absurde, c’est la répétition de ce genre de polémique qui nuit à la compréhension et creuse le fossé entre les communautés et les dénoncer me paraît nécessaire pour illustrer les aberrations que l’on nous demande de digérer.

        Quant à savoir si je dois dénoncer avec force et rigueur ce qu’ont fait mes ancêtres pour avoir le droit de dénoncer ce qu’il se passe aujourd’hui, cela reviendrait à accepter que les « pieds noirs » tapent aujourd’hui sur les Algériens pour ce qu’ils leur ont fait en 1962.

        5 – « Là où vous vous trompez, sans doute sans le savoir, selon moi, c’est que les musulmans ne veulent pas imposer la Charia en France rassurez vous. Il est précisé dans le Coran que si l’on vit dans un pays non musulman il faut se plier à ses lois ou alors le quitter si l’on considère qu’il ne permet pas de vivre sa foi. »

        Comment pouvez-vous affirmer cela? Avez-vous fait un sondage auprès de votre communauté? Quand on sait que les Frères Musulmans (excusez moi de revenir à eux, mais je n’aime pas du tout leurs discours à ces gens-là!) n’ont pour but principal que d’imposer la Charia à la France, l’Europe et le Monde, je suis en droit de m’en inquiéter.
        Redouane Ahrouch élu député du parti « Islam » en Belgique dit: »Il faut d’abord sensibiliser les gens en douceur et leur faire comprendre l’avantage d’avoir des dirigeants et des lois islamiques, pour aboutir,pourquoi pas ,naturellement ,à un état islamique en Belgique. Je suis pour la Charia ».
        Excusez-moi d’avoir peur pour la France quand ce type de discours se tient si prés de nous! Nier ce genre de discours et de volonté même pas voilée serait s’en rendre complice.

        6 – « Autre point, oui le Coran comporte des versets violents (comme la Bible ou le Nouveau Testament d’ailleurs) il ne s’agit pas de nier ce qui est écrit. Toutefois êtes-vous au courant qu’il existe des versets abrogés et des versets abrogeants dans le Coran ? »

        Alors je n’ai pas étudié l’ensemble du Coran mais l’idée de violence n’en a pas été abrogée puisque les lois de certains pays s’appuient dessus pour faire leurs lois fondamentales, notamment concernant les apostats (voir ci-dessous) et le verset sur les femmes et la violence qu’il contient est toujours d’actualité. Quant à la Bible, je n’ai pas souvenir qu’elle prône de battre les femmes ou de tuer les apostats, ni même qu’elle revendique d’être la seule religion de vérité parce la seule agréée par Allah!!! Ceux qui ne croient pas en Allah sont des infidèles, des mécréants.

        Code pénale arabe unifié.

        Traduction :

        CHAPITRE VII

        L’apostasie

        Articles ( 162-165)

        -Article 162 L’apostat est le musulman qui quitte l’islam, homme ou femme, de façon claire, avec un énoncé oral ou une action ou en insultant allah ou ses prophètes ou la religion islamique ou encore en modifiant avec préméditation le coran

        -Article 163 Le châtiment de l’apostate sera la peine de mort, si sa préméditation est prouvée et s’il ne se repentit pas en un délai de trois jours.

        -Article 164 La repentance de l’apostat sera effective s’il revient sur ce qu’il déclarait. La repentance n’est pas acceptée plus de deux fois.

        -Article 165 Les actions de l’apostat repentis ne sont guère considérées et tous ses biens issus de ces actions sont confisqués par la trésorerie de l’État.

        7 – » Dernier point où je me vois obligé de pointer une touche d’hypocrisie, l’exemple du Maroc. Vous vous couvrez les épaules en signe de respect et c’est tout à votre honneur ! Mais vous êtes l’exception et non la règle. »

        En quoi le fait d’être l’exception qui confirme la règle fait de moi une hypocrite? Je ne parle pas au nom des autres mais au nom du mien, je parle des mes libertés et du respect dont je fais preuve quand je vais dans un pays aux croyances différentes. Associer l’hypocrisie au respect dont je fais preuve est d’une bassesse incroyable et revient à me renvoyer dans la face ce respect.

        8 – « Les Francais musulmans, dans leur immense majorité, sont en phase avec les valeurs de la République malgré tout ce que vous dites. Après si vous demandez aux musulmans de notre pays de ne plus l’être pour s’assimiler, si vous demandez que l’islam se « dissolve dans la République » alors nous aurons un grand désaccord car exiger cela c’est bafouer notre devise et asservir la Liberté, l’Égalité et la Fraternité. »

        Permettez moi de douter de cette dernière affirmation, à moins que vous n’ayez le pouvoir d’être dans les pensées de l’ensemble des musulmans, je ne vois pas comment vous pouvez la tenir. Pour les régionales, en Ile de France, il y a un nouveau parti l’UDMF, l’Union des Démocrates Musulmans Français. Il se revendique non communautaire et non confessionnel. Euh,……..musulmans? Ce n’est pas communautaire? Ce n’est pas confessionnel? Mr Nizzar Bourchada revendique une liste non communautaire, représentative de tous mais un liste musulmane où il n’y a que des musulmans et Mr Bourchada met en avant son slogan « Agir pour ne pas subir » le fléau de l’islamophobie institutionnalisée, il revendique auprès de sa communauté qu’il est contre l’interdiction du foulard, pour le développement du hallal, le développement des lieux de cultes musulmans et l’expansion des écoles coraniques. C’est ça être en phase avec les lois de la République? Ah, non pardon, vous ne parlez pas des lois mais des valeurs c’est bien là toute la différence, et de ce que j’en vois vos représentants, vos imams, et vous même vous vous appuyez sur ces valeurs pour tenter d’imposer les lois de votre religion.

        Voilà, je n’ai pas d’autres questions, vous avez répondu à celles que je me pose et je vous avoue que même si je reconnais que vous maniez très bien les mots, que votre intelligence ne fait aucun doute, je suis déçue de constater que vous avez pris les mêmes raccourcis et en me traitant d’hypocrite, vous avez tenter de gommer en la niant toute la sincérité de mon propos et toute l’inquiétude que cette sincérité tentait d’exprimer. C’est quand des hommes normaux se placent sous l’autorité charismatique d’un discours, d’une idéologie ou d’un homme que le danger guette le monde….Et l’idéologie de l’Islam, est pour moi aujourd’hui un danger qui guette le monde. Et réfuter cette réalité est soit la preuve que l’on s’en rend coupable, soit la preuve que l’on s’en rend complice.

        Bonne journée.

        J'aime

      • Re bonjour Blandine,

        Tout d’abord je veux m’excuser le plus sincèrement possible si je vous ai offensée ou vexée ce n’était pas mon but. Je suis au contraire content de pouvoir discuter de ces sujets importants et graves et c’est pourquoi je ne vous ai traitée ni d’islamophobe ni de raciste parce que j’ai bien compris que vous ne l’étiez pas. Je vais essayer de répondre point par point en espérant ne pas faire de nouvelles maladresses qui pourraient être mal prises.

        1) J’ai mal lu votre échange avec Zak et je m’en excuse. Il était une heure avancée de la nuit et j’ai fait cette erreur. Je plaide coupable sur ce point.

        2) Je ne mets pas Tariq Ramadan dans le même sac parce qu’il n’est pas français et qu’il s’est à de multiples reprises désolidarisé du mouvement des Frères Musulmans (bien que son grand-père en soit le fondateur). Pour Amar Lasfar je ne connais pas cette personne je vais me renseigner sur lui. Je ne suis pas d’accord avec vous sur le pouvoir que vous leur accordez. Ce n’est pas parce qu’ils se sont auto-proclamés représentants des musulmans de France qu’ils le sont réellement. Il faut demander des comptes aux médias qui les invitent à longueur de temps et ne donne pas la parole à d’autres personnes plus modérée comme Mohamed Chirani par exemple.

        3) Excusez moi si vous avez pris ma réponse sur la laïcité pour de la condescendance ou pour un manque d’humilité il n’en était rien. Je suis d’accord avec vous, on utilise le terme de laïcité à toutes les sauces de nos jours et c’est précisément pour ça que j’ai parlé ici de laïcisme. Le sens des mots est important pour moi et ce n’était en aucun cas un moyen pour me placer au dessus de vous vous pouvez me croire.

        4) Je me suis mal exprimé pour la colonisation. Je ne dis pas que c’est « un juste retour des choses » et que d’un côté « bien fait pour la France ». Je ne vous demande pas d’expier les années de colonisation effectuées par nos ancêtres vous n’y êtes pour rien et moi non plus. Si je vous demandais ceci il faudrait que je me le demande à moi même puisque je suis aussi Français. Par contre rien n’empêche de condamner ces actes il s’agit d’une question de cohérence. Pour ma part je suis d’origine algérienne et je condamne tout autant les atrocités commises par l’armée Française durant cette sale guerre que les actes innommables du FLN ! Donc non ce n’était pas un raccourci pour dire c’est un juste retour de bâton.

        5) Vous avez raison je n’ai pas effectué de sondage auprès de ma communauté mais j’ai grandi au sein de cette communauté je sais donc que sur l’échantillon qu’il m’a été donné de côtoyer l’extrême majorité est en adéquation avec les valeurs de la République et ne veut pas de la Charia. Quant à ce député Belge je ne suis pas d’accord avec lui, ce n’est pas parce que qqun disant représenter les musulmans dit quelque chose que tous les musulmans sont en accord avec lui. Vous n’êtes pas loin de me faire un procès d’intention là 🙂

        6) Oui certains pays s’appuient dessus pour établir leur code civil mais la question du crime d’apostasie est une grande controverse en Islam. Pour beaucoup, cette peine de mort a été édictée alors que c’était une époque de guerre de religion. En ce sens les apostats étaient l’équivalent de personnes commettant un crime de haute trahison. Cette période étant révolue, la peine de mort n’a plus à s’appliquer.

        7) Non je ne vous renvoie pas votre respect à la face je ne l’aurai pas souligné si tel était mon but. Je souhaitais simplement vous dire que l’extrême majorité des Occidentaux qui se rendent au Maghreb s’habillent à l’occidentale et qu’il me paraissait cavalier pour un pays d’exiger des musulmans de quitter leurs habits quand ses représentants ne le font pas quand ils voyagent. Tout simplement. Et je le répète, je trouve votre attitude de vous couvrir les épaules quand vous vous rendez au Maroc très respectueuse.

        8) Là encore vous m’accusez par procuration je ne connaissais même pas cette liste et je trouve sa constitution idiote et contraire aux lois du pays. Donc je vais être clair: en France je suis en adéquation totale avec les valeurs et je respecte les lois de mon pays (ce qui ne m’empêche pas d’être critique quand je l’estime nécessaire. Mon amour pour mon pays est exigeant et je ne supporte pas le voir bafouer ses principes fondamentaux).

        C’est trop facile de dire l’Islam est un danger qui guette le monde et de rejeter tous ceux qui essayent de vous montrer l’inverse dans le camp des complices ou des coupables. C’est très manichéen comme manière de procéder quand même.

        Voilà j’espère avoir été clair et si jamais des questions se posent encore n’hésitez pas, je me ferai un plaisir de vous répondre.

        Bonne journée

        J'aime

    • Si cette lettre a été écrite par un jeune de 22 ans, soit il est super doué, soit c’est encore un bon coup de propagande comme tellement savent s’en servir. Il n’y a pas une seule faute dans la lettre, et vu ce que je peux lire dans les réseaux sociaux et ailleurs, bonjour l’orthographe et la grammaire de nos jours chez les jeunes.. Allons, il faut arrêter d’être des moutons et de gober toutes ces âneries qu’on vous donne à manger chaque jour dans les médias……….

      J'aime

      • Bravo à ce jeune homme pour ses idées bien exprimées que je rejoins.

        Pourquoi faudrait-il que tous les jeunes de 22 ans soient quasiment illettrés, et que seuls des adultes confirmés écrivent sans faute notre langue. Que voilà un raisonnement particulièrement spécieux ! J’ai eu à former et fréquenter des « grosses têtes » quadra ou quinquagénaires dont les fautes d’orthographe et de grammaire à chaque ligne me faisaient frémir.

        Alors si ce sont là vos seuls arguments, ils ne volent vraiment pas bien haut…

        Aimé par 2 people

      • Le FN est une grosse merde dont la patronne est une millionnaire dont le père s’est enrichi en spoliant d’autres grosses merdes

        J'aime

      • « Au cours des différents discours et débats que j’ai eus l’occasion de suivre, »
        Comme faute, il y a au moins celle là …. 😉 ( « j’ai eu » )
        cdt

        J'aime

      • Mais si, il y a des fautes d’accord. Comme chez la plupart d’entre nous. Il y a aussi des jeunes qui écrivent bien, heureusement, et il y a aussi des vieux analphabètes, malheureusement.
        Bon sang, mais c’est donc tellement difficile de sortir des lieux communs ?

        J'aime

      • Des fautes, il y en a et pas mal, mais ce n’est pas important au vu du contenu et du sens de la démarche! Comment des milliers de « braves Français » peuvent imaginer mettre une gamine à la tête d’une Région aussi importante que PACA me sidère complètement. Si on ajoute qu’elle est de la famille d’un ancien Para nostalgique du 3ème Reich, là c’est carrément de l’incompréhension et de la colère pour la honte faite à mon pays!

        J'aime

      • Bonjour, je suis professeur et certains de mes élèves de 17 ou 18 ans sont tout à fait capables de s’exprimer correctement, avec des références; certains sont très intéressés par la politique et les questions sociales. Ce qui est le plus agréable chez certains de ces bons élèves, c’est qu’ils sont modestes avec leurs camarades.

        Avouons que nous ne pouvons jamais être absolument certains de l’identité de ceux qui écrivent sur internet. Mais reconnaissons aussi qu’il existe des gens ouverts au dialogue et que nous en avons peut-être rencontré un en lisant ce blog.

        Aimé par 1 personne

  2. Maitrise du sujet, éloquence des mots.
    En voila une démonstration de savoir, d’éducation et de réussite.
    J’exulte ce texte.
    A lire sans modération !
    Une référence citoyenne.
    Merci infiniment jeune homme.
    Que la France est belle… avec vous.

    Aimé par 4 people

    • Bravo ! texte précis , concis et modéré _ un sans faute quoi ! _ Merci de dire à M Maréchal Le Pen ce que je voudrais lui dire mais moi je n’aurais pas su me contrôler ( et pourtant j’ai l’âge d’être ta grand-mère ) La preuve que l’âge ne fait pas la sagesse !!!
      Lire ta lettre Jeune Provençal est rafraichissant et redonne de l’espoir
      Respect

      Aimé par 1 personne

      • Si vous avez l’âge d’être grand-mère, vous avez sans doute lu « Les moutons de Panurge »…. Comme le disait si bien Marine Le Pen « l’Algérie voulait son indépendance, les français ont tous votés pour ça, alors pourquoi les algériens sont chez nous à présent ». Et les français approuvent, et le gouvernement donne la permission de faire construire 8000 Mosquées, il interdit les crèches de Noël dans les Mairies. Le gouvernement trouve 77000 logements pour les migrants alors que des français descendants des Gaulois meurent de faim et de froid dans les rues de France, et encore une fois les français baissent le froc et rejettent l’idée qu’ils pourraient relever la tête et marcher dans les rues sans la peur au ventre……… Et vous n’avez pas honte de vous laissez manipuler ? Pas encore compris que les politiques veulent les voix des musulmans comme Hollande en 2012, 93% des voix musulmanes ! Vous n’avez pas honte que votre pays fasse des affaires avec des pays qui coupent la tête des gens qui osent dire ce qu’ils pensent ?

        Comme après la guerre d’Algérie, vous allez avoir une autre frayeur, c’est bien, avec une attitude pareille, c’est tout ce que la France mérite……..

        J'aime

      • Vois devriez lire mes autres réponses elles sont aussi bonnes pour vous.
        Et dernière petite précision « Les moutons de Panurge » ca n’existe pas comme livre. Ils apparaissent dans Gargantua de Rabelais

        J'aime

    • C’est tout à fait l’effet escompté ! Tout le monde boit le texte comme du petit lait….. Ce jeune doit faire des études hautement supérieures pour maîtriser le français de la sorte ! Allez, je vous laisse brouter dans les champs de Panurge….

      J'aime

      • Sinon j’ai bien 22 ans ce n’est pas de la propagande. Oui je fais des études supérieures lais j’ai grandi dans les quartiers nord de Marseille donc vos accusations de moutons de Panurge tombe un peu à l’eau désolé de vous le dire.

        J'aime

      • Depuis mon enfance je traverse et séjourne en de vertes prairies du monde. Avec mes parents en un temps, puis seul…Jamais je ne vis de mouton choisir son Berger Monsieur Ballantine Lawrance… La comparaison est de fait non appropriée. Ce que je vis, ce furent des hommes se plier aux genoux d’un chef, d’une machine à penser pour eux, car en définitive c’était plus commode, moins épuisant que de penser par soi-même ! Hélas, le résultat ne fut jamais très probant. Car je vis aussi ces mêmes hommes, le regretter très amèrement. 🙂 Je vous souhaite de ne jamais en arriver là, Monsieur Ballantine Lawrance.

        Aimé par 1 personne

      • Plus je lis vos commentaires, plus ils me déroutent. Vos messages puent la condescendance et la critique creuse. Pourquoi concentrer votre mépris envers quelqu’un qui exprime une opinion, sans haine aucune et dans une optique constructive ?

        Quand à vos attaques incessentes sur la qualité de l’orthographe et de la grammaire du rédacteur, je ne la comprends pas bien. Est ce à dire qu’une personne avec moins d’orthographe n’aurait pas le droit de s’exprimer ?

        Je vous trouve vraiment bas de plafond, c’est un peu affligeant

        J'aime

      • Je ne sais pas qui vous êtes et ce que vous représentez, mais votre intrusion dans cette discussion est particulièrement malvenue, d’affirmations erronées en approximations douteuses (vous avez pris où votre chiffre de 8000 mosquées ?), vous nuisez aux efforts des hommes de bonne volonté dans leur volonté d’établir un dialogue, aussi difficile qu’il soit. Merci de ne pas polluer en laissant vos posts lamentables

        J'aime

  3. Noël avant Noël, fabuleux !

    Mistral chante, Daudet raconte, Giono déclame, Pagnol parle… Marwen RÉGALE !

    Ils « révèlent avec les mots les vibrations du cœur » – Les Sermons de Marcel Pagnol – Norbert Calmels, Robert Morel éditeur, 1967

    Votons INTELLIGEMMENT… Sauvons-nous de l’abîme !

    Sketch : JOURNÉE ORDIN’ERE DANS UN « CERTAIN » MIdi-MLP ???
    (Jouer avec les phonèmes)

    Cela se passe dans « UN certain » Midi.
    Le-s Péta(i)n-chœur-s : ci-après nommé P (Pétanqueur)
    Le Journaliste Lami-zèle : ci-après nommé J. (cf. E. Zola!, « J’accuse »)

    L’heure est à la détente après une dégustation de FARIGOULE*, bien après la sieste mais juste avant la pétanque. De notre envoyé spécial sur le terrain…

    Après liminaire, préliminaire et questions/réponses d’usage …

    P : Et, vous faites qOA dans la vie ?
    J : Je réalise des enquêtes.
    P : Vous z’êtes pas …?
    J : Journaliste!
    P : Ah vouuuuiiii! Et sur quoi… vous ´quêtez ´ ?
    J : Le sujet de l’ Étude ? Des Goûts&Couleurs en région PACA.
    Etude dans laquelle j’intègre : les péta(i)ns-chœurs dans l’économie de la « Marine-Marion »
    marchande : déclin OU décadence ?
    …………………

    P : « Pour revenir à vot’question… Bé, au temps jadis, un Mossieur Alphonse nous faaaatigait avèque les cigales, maître Cornille, la mule, la chèvre, le curé de Cucugnan, et tutti chianti… Y faisé même des messes basses ; y proposé, le Fada, de passer ‘une’ journée à Milianah, et d’en goûter ses oranges ! Rendez-vous conte !…
    Pour répondre franchement, Ça dépend !! Dans le midi OM l’aime le bleu sÉ sûr… Je m’essplique…

    (A part, aux autres péta(i)n-chœur) : ‘…le « quêteur », au mouinss, y voit kon est bien plus intérêt-sans, y discute avèque nous ôtres, y voit kon s’intéresse à la vie de la cité, de la nation, aux
    Ma rion(s) ales, aux muni-si-pâles, à la Marine marchande…
    Ouais ! Ouais ! on le rappellera pour l’Apéropéenne ; y nous prend pas pour des « Père Gaucher » ; avèque son étude, y saint-érès à nous, y nous coNprend. »
    ……………

    TOUT FINI BIEN… Ouf !

    J -Lami zèle- (à part): « Ah, SI pour les prochaines Farigoulettes (élections) se mît-il à rêver…
    Si Le-s Péta(i)n-chœur-s peuvent voir que leurs bouille-a-baissé… s’ils reçoivent LA péta(i)nque au CU-CUGNAN tous ces Trist-et Védène, – toute leur vie restante, ils se souviendront … combien ils sont BLETTES !

    Voyez-vous, les coups de pied Aux (.) Urnes ne sont pas exceptionnels dans le midi mais celui-ci attend depuis la SIGNATURE du Traité de Rome, pensez donc !

    dll, Une Enfant de Pagnol

    * Farigoule: Liqueur de Thym

    Aimé par 1 personne

    • Le lyrisme c’est bien gentil, mais il a oublié de dire: il fait quoi concrètement pour s’ engager contre le FN???Paroles, paroles, paroles !!! La Marion elle s’en fout des bafouilles, il lui faut des gens en face en chair et en os qui s’ ENGAGENT dans la lutte, pas des poètes !!

      J'aime

      • Eh ben……..il ne fait pas rien là ! il prend le risque d’écrire publiquement un texte qui me fait chaud au coeur à moi mais qui en fait éructer de rage d’autres, je le trouve courageux et j’adhère à tout ce qu’il explique……. c’est déjà faire quelque chose d’important de partager ce qu’il pense ET de nous l’expliquer si bien !

        Aimé par 1 personne

      • Un des premiers engagements dans une « lutte » politique c’est, me semble t il d’aller VOTER !
        Après s’engager dans un système politique….c’est une autre histoire. Il faut quand meme aimer les mots creux, les promesses en l’air et son ego !
        A mon niveau de simple citoyenne je prone auprès de mes enfants, petits enfants et amis la tolérance et le respect de l’autre…. c’est ma façon de lutter contre les idées démagogiques du FN ! Leger comme engagement mais réel !

        J'aime

  4. Jolie plume, le fond et la forme bien associés ! Originaire de PACA, vivant dans le Nord, inutile de vous dire que je partage vos préoccupations…merci en tout cas, à mon petit niveau je diffuse et partage !

    Aimé par 1 personne

    • Le lyrisme c’est bien gentil, mais il a oublié de dire: il fait quoi concrètement pour s’ engager contre le FN???Paroles, paroles, paroles !!! La Marion elle s’en fout des bafouilles, il lui faut des gens en face en chair et en os qui s’ ENGAGENT dans la lutte, pas des poètes !!

      J'aime

      • Alors pour commencer merci de m’accorder le titre de poète mais je suis loin d’en être un. Par contre vois sous-estimez le pouvoir des poètes. Les Châtiments de Victor Hugo sont de la poésie mais ont été un puissant argument politique.
        Ensuite vous me demandez ce que je fais pour m’engager contre le FN ? Démontrer la vacuité de leur programme ca n’est pas déjà s’engager ? Vous entendez quoi par s’engager ? Allez casser du skinhead ? Ce n’est pas ma conception de la politique madame. Mais sinon je vais partie d’une cordée de la réussite et tutore de jeunes lycéens. L’éducation est le meilleur moyen de lutter contre le FN.

        Aimé par 1 personne

  5. Pour ce très beau message, j’aimerais juste rajouter de la part d’un « bon » français :
    Que la Paix soit avec vous…
    Mais cela ferais frémir les catholiques jusqu’au moment des traductions
    Shalom Alekhem en hébreux
    Salâm Aleikoum en arabe…
    Pas de grande différence…
    Moi perso, je suis athée et laïc, au je me permet de te dire, salâm Aleikoum, Khoya.

    Aimé par 2 people

  6. Whouaaaaaaa à vous lire je n’ai qu’une envie, me lever pour vous applaudir.. (seule dans mon salon mais qu’importe 😉 ) merci merci merci, vous êtes la Jeunesse France, vous êtes la main qu’on a envie de tenir pour avancer vers des lendemains qui chantent.. gardez vos sourires, gardez vos espoirs et vos rêves, vos valeurs sont celles de millions de français, n’en déplaise à……….. »certaines » ; vous faites la fierté de notre beau pays !! Merci encore pour cette belle et au combien intelligente missive…

    Aimé par 1 personne

  7. Une lettre exemplaire comme on aimerait en lire plus souvent ! Si par hasard Marion ose vous répondre (ce qui m’étonnerait fort) j’espère bien lire cette réponse.
    Il est vraiment rare de voir des arguments appuyés sur l’histoire et vous restez calme contrairement à ce que nous voyons souvent.
    Bravo à vous, ça fait plaisir de voir un membre du peuple qui reste debout !

    Aimé par 2 people

  8. Il semblerait que je t’ai vexé, ma critique est pourtant d’autant plus sévère que je pense que tu peux faire mieux que ça.

    Le fait que je sois le seul sur 5000 ne me donne pas tort, la vie intellectuelle est tout à fait différente de la démocratie (hélas ou heureusement?).

    Je parle de poncif parce que tu fais semblant d’argumenter, ce qui est tout à fait contraire à tes bonnes habitudes. Tu ne nous donnes que ton ressenti, qui ne m’intéresse pas, contrairement à tes idées. Quand on dit que la peur guide un homme politique il n’est pas forcément nécessaire de démontrer que c’est le cas certes. Mais en revanche cela devient un poncif si tu n’expliques pas en quoi c’est une mauvaise chose toujours ou dans les circonstances présentes. Dès lors que tu ne le fais pas tu parles avec un sens de l’évidence un suffisant: « la peur n’est jamais bonne conseillère ». C’est une formule sympathique mais fausse car on peut toujours trouver une situation où elle l’est. Par exemple en cas de menace terroriste, la peur n’est pas un sentiment déplacé. La terreur est excessive, mais la peur est naturelle.

    Ce que je dénonce ce n’est pas ta critique sans empathie de 40% des gens de PACA, mais c’est le fait de ne pas comprendre que si elle séduit c’est bien pour des raisons qui ne sont pas QUE la démagogie (car les autres aussi sont démago) et c’est de prendre la peine de regarder cela en face que tu fais l’économie. Maintenant si en disant cela je prends un ton doctoral je te prie de m’en excuser, mais cela laisse peut être transparaître qu’à mes yeux ce sont des raisonnements comme le tien, uniquement destiné aux anti-FN qui ont ouvert un boulevard à ce parti.

    J'aime

    • Je ne suis pas vexé je répond juste au ton professoral que tu as employé tout simplement. Ce n’est pas des poncifs que j’utilise dans l’immense majorité de l’article. Quand je parle éducation, développement économique ou encore identité française ce sont mes idées et mes arguments que j’utilise pas des poncifs. Alors oui j’aurai pu détailler beaucoup plus mais ca aurait fait un article de 6000 ou 7000 mots que personne n’aurait pris la peine de lire.. Au fil de mon blog et des différents articles il y a les compléments que tu recherches et tu le sais. C’est donc malhonnête de ta part de m’accuser de simplification. Ce que je te reproche, plus que ton ton de prof qui sait tout, c’est cette malhonnêteté.
      Quant à ton article il est intéressant mais il tronque lui même les propos de Marc Bloch en oubliant de dire que c’est pour défendre le Front Populaire qu’il a écrit ces mots.

      J'aime

      • J’ai peut être été brutal ou excessif. Je ne pense pas avoir été malhonnête. Je pense que tu as exprimé ta désapprobation sans être convaincant, et mon analyse est que tu ne l’as pas été parce que tu es restée dans la facilité. Mon avis n’est que mon avis.

        Pour ce qui est de mon article, il n’est pas parfait mais il est intéressant. Je ne vais pas le défendre car je n’en suis pas l’auteur. Mais sur le fond il dit ce que je pense: Si être français a du sens alors cette identité a un contenu et il faut bien se poser la question de ce qui le défini.

        Merci de ta patience, je vois que tu as d’autres commentaires qui méritent ton attention.

        J'aime

  9. Je peux te recommander cet article qui résume assez bien ce que je pense: http://www.atlantico.fr/decryptage/marion-marechal-pen-islam-et-histoire-france-quand-accusation-cretinisme-sert-cache-misere-defaite-pensee-vincent-tournier-2477847.html

    Comme il n’est pas en lecture libre, j’ai réussi à le copier:

    Les dernières déclarations de Marion Maréchal-Le Pen ne sont pas passées inaperçues. Lors de son dernier meeting de campagne, à Toulon, le 1er décembre, elle a déclaré : « Qui n’a pas vibré au sacre de Reims et à la fête de la Fédération n’est pas vraiment français. Nous ne sommes pas une terre d’Islam, et si des Français peuvent être de confession musulmane, c’est à la condition seulement de se plier aux mœurs et au mode de vie que l’influence grecque, romaine, et seize siècles de chrétienté ont façonnés ».
    Et d’ajouter : « chez nous, on ne vit pas en djellaba, on ne vit pas en voile intégral et on n’impose pas des mosquées cathédrales ».

    La réaction la plus vive est sans doute venue de Jack Lang, l’actuel président de l’Institut du monde arabe (IMA). Dans un communiqué, celui-ci a qualifié « d’ignobles » les propos de Marion Maréchal-Le Pen, considérant que de tels propos relèvent d’une « furie raciste et mortifère ». Selon lui, des poursuites devraient « être engagées contre une expression aussi manifestement raciste et xénophobe ».
    Si des raisons diplomatiques ont sans doute poussé le président de l’IMA à se manifester (l’Institut doit soigner ses relations avec les pays arabes), une telle réaction laisse quand même un certain malaise, et ce pour deux raisons. D’abord parce que Jack Lang ramène le débat sur le terrain du racisme alors que rien, dans la déclaration de Marion Maréchal-Le Pen, ne fait référence à la race ou à un quelconque déterminisme biologique, celle-ci se plaçant uniquement sur le terrain de la culture et de la religion.
    Ensuite et surtout parce que la candidate du FN fait référence à la phrase célèbre du grand historien Marc Bloch, qui se trouve dans son livre L’étrange défaite, écrit quelques mois après la défaite de 1940 : « Il est deux catégories de Français qui ne comprendront jamais l’histoire de France, ceux qui refusent de vibrer au souvenir du sacre de Reims ; ceux qui lisent sans émotion le récit de la fête de la Fédération ».
    Dans ce livre, Marc Bloch se livre à une critique féroce des élites d’avant-guerre, qu’il accuse d’avoir fait preuve de cécité face aux menaces grandissantes, et aussi d’avoir manqué de sens patriotique, notamment au moment du Front populaire car, dit-il, la bourgeoisie n’a alors pas su accepter les aspirations populaires (accusation qui résonne étrangement aujourd’hui).

    Jack Lang, à qui on peut faire crédit de connaître ce livre et cette citation, a choisi d’ignorer superbement l’un et l’autre. Dans son communiqué, il prend même soin de détacher les deux parties de la phrase de Marion Maréchal-Le Pen (comme d’ailleurs beaucoup de journaux, qui se sont contentés de citer la seule partie sur le sacre de Reims). Il fait le commentaire suivant : « Ramener l’histoire de France au seul sacre de Reims, qui certes mérite respect, témoigne d’un crétinisme, d’une ignorance crasse de l’histoire du pays et d’un fanatisme qui déshonore cette candidate. Invoquer abusivement la Fête de la Fédération est une escroquerie contraire à l’esprit de rassemblement des cultures de France que la Révolution française avait voulu célébrer ».
    Cette présentation est malhonnête. Certes, on peut être en désaccord avec Marion Maréchal-Le Pen, mais il n’est pas sérieux de vouloir la déconsidérer en tronquant les termes de son argumentation. En procédant de cette façon, Jack Lang escamote la référence à Marc Bloch et esquive le débat de fond, à savoir : peut-on faire aujourd’hui l’économie d’une réflexion sur la nation française, à l’heure de la globalisation et de l’immigration de masse ? Existe-t-il une identité nationale, et que recouvre-t-elle exactement ? Quels sont ses contours et ses caractéristiques ? Bref, qu’est-ce qu’être français ? Les identités sont-elles interchangeables ? Et sont-elles même toujours compatibles entre elles ?

    Bien sûr, chacun peut admettre que les musulmans ont toute leur place dans la République. Mais toutes les pratiques de l’islam sont-elles compatibles avec la nation française ? Doit-on accepter sans autre forme de débat l’idée bien audacieuse selon laquelle l’islam, en tant que système de valeurs, trouve naturellement sa place dans l’identité nationale ?

    Dans son communiqué, Jack Lang soutient que la nation française « a été forgée et enrichie générations après générations par les affluents des multiples religions ». Cette affirmation reste à démontrer. Toutes les religions ont-elles contribué de la même façon à la construction nationale ? Quels ont été les apports de l’islam, non pas sous l’angle individuel, mais sous l’angle collectif et culturel ? Quel a été le rôle du Coran et du droit islamique ? Dans la société française actuelle, quelle part revient à l’islam dans les domaines du droit, de la culture, de la production artistique, des modes de vie ou de l’urbanisme ?
    On aimerait bien avoir la réponse de Jack Lang, mais celui-ci, comme une bonne partie des élites, se garde bien d’entrer dans ce genre de débat. Or, qu’on le veuille ou non, la compatibilité entre la qualité de Français et certaines variantes de l’islam est posée. La polygamie a été interdite depuis 1993 après avoir été acceptée par la jurisprudence (arrêt Montcho du Conseil d’Etat, 1980). La répudiation, qui a été acceptée par les conventions bilatérales, a progressivement été jugée contraire à l’ordre public. Plus encore : depuis les années 2000, la jurisprudence administrative a validé le principe suivant lequel certaines pratiques religieuses rendent impossibles l’accès à la nationalité française. C’est ainsi que, le 27 juin 2008, le Conseil d’Etat a accepté de ne pas accorder la nationalité française à une Marocaine de 32 ans, pourtant mariée à un Français et mère de trois enfants nés en France, et malgré sa bonne maitrise de la langue française, car cette femme, qui portait la burqa, a développé « une pratique radicale de sa religion » au point d’adopter « un comportement en société incompatible avec les valeurs essentielles de la communauté française, et notamment le principe d’égalité des sexes ». De même, dans une décision rendue le 27 novembre 2013, le Conseil d’Etat a entériné le refus du gouvernement d’attribuer la nationalité française par mariage à un homme de confession musulmane engagé dans un mouvement fondamentaliste (le Tabligh), même si celui-ci était marié depuis plus de 4 ans avec une française. Là encore, le Conseil d’Etat a mis en avant un « défaut d’assimilation » en constatant que « l’intéressé refuse d’accepter les valeurs essentielles de la société française et notamment l’égalité entre les hommes et les femmes ».

    Bref, si les musulmans ont toute leur place dans la société française, une question demeure : à quelles conditions et avec quelles limites ? Après avoir été longtemps étouffée, cette interrogation revient aujourd’hui en force. En tout état de cause, elle ne peut plus être écartée d’un revers de main, ou d’une assignation devant un tribunal, simplement parce qu’elle déplaît ou parce qu’elle est posée par quelqu’un que l’on n’aime pas.

    Il serait même pour le moins paradoxal qu’un débat aussi important soit fermé au moment où les pouvoirs publics expliquent que la société française est attaquée à cause de son mode de vie et de ses valeurs. Quel est ce mode de vie qui est attaqué ? Quelles sont ces valeurs qui sont aujourd’hui menacées parce qu’elles déplaisent manifestement à certains musulmans ? Une réponse toute prête, et bien commode, est généralement avancée : nos valeurs, ce sont la tolérance et l’ouverture aux autres. Certes, mais aujourd’hui, cette réponse ne suffit plus car on voit bien que tout n’est pas tolérable. Il revient donc aujourd’hui aux élites de s’attaquer sérieusement à ce chantier. Un point de départ possible pourrait être de relire Marc Bloch. Au fait, n’était-il pas question de le faire entrer au Panthéon, voici quelques années ? Ce serait déjà un bon début.

    J'aime

  10. bé moi le sacre de Reims il me laisse pisse froid, bon c’est peut être a cause de mes ancêtres

    l’épouse du sieur Calas est de la famille et oui on a pas eu toujours des musulmans en guise

    d’hérétiques à éradiquer au nom de cette grande France travail famille patrie

    laicité pour je donne mon sang et mes larmes

    proverbe huguenot: vie ta foi caché des hommes seul dieu te jugera!

    J'aime

  11. une perte de temps n’a d’égal que la différence entre l’énergie qu’il faut pour la mettre en œuvre
    et le temps qu’il faudrait a cette c…. pour piger

    J'aime

  12. Très bien monsieur,même si Marion ne lit pas votre lettre c’est bien de l’avoir écrit. FN ou pas il restera toujours des démocrates et des républicains qui se serreront les coudes qu’ils soient d’une religion, d’une autre ou qu’ils n’en pratiquent aucune. N’oublions pas que notre constitution est construite autour du citoyen et de son égalité avec ses semblables.

    J'aime

  13. Rimbaud Baudelaire victor Hugo ,et pourquoi pas Maupassant
    en allant moins loin dans les ages on a Pierre Louki, Boby Lapointe, Bernard Dimey, Pierre Desproges,…

    et tous ca ,quelle énergie perdu pour cette oiseaux de mauvaise augure ,sachant de plus
    qu’il n’y a peu de chance pour qu’elle est assez de neurones afin de traduire « en francais courant » (mdr)
    ton texte ,comme tu le précise toi même ,<>,merci en tous ca quelle rigolade l’idée décevante de ce mettre un instant a ca place et d’en prendre plein là ……suite vous la connaissez.
    merci encore ,mais je pense qu’il y aurais plus d’intérêt a jeter l’encre de ta plume éclairer dans des mers
    aux courant favorable
    les mares nauséabonde des vieux pirates borgnes ou le filets se raccommode en famille
    n’ont guerre d’éclat au travers des lignes
    voili voila en tous merci encor
    et oui malgré toutes ces fautes d’orthographes ,je crois savoir que encor peu s’écrire sans « e »

    Aimé par 1 personne

  14. Wow… Franchement, c’est réellement plaisant de rencontrer d’autres personnes qui pensent exactement comme soi, et qui arrivent à mettre les mots sur ses propres pensées.

    Je ne peux qu’admirer ta façon d’écrire et tes idées. Et je serais tout aussi curieux de voir ce qu’elle pourrait répondre à ce texte si génialement écrit !

    Aimé par 1 personne

    • Je n’ai même pas envie de commenter cette lettre pour plusieurs raisons. Je ne fais pas de politique et je n’ai jamais voté de ma vie, pas en France en tout cas. Mais je dois dire une chose, je vis en Nouvelle-Calédonie où la France a dépensé des centaines et des centaines de millions d’euro pour promouvoir et préserver la culture Kanak (le peuple autochtone) qui pourtant ne porte pas du tout la France dans son coeur depuis presque 2 siècles.

      Pourquoi toujours s’attaquer à un parti dont l’idée de base est de préserver la culture et l’histoire de la France ? Pourquoi ne pas s’en prendre plutôt à ces partis qui n’ont pas d’honneur, qui vendent du « Made in France » à des pays où les droits de l’homme se résument à peau de chagrin. Pourquoi ne pas d’en prendre à ces politiciens véreux qui entrent et sortent des palais de justice. Pourquoi ne pas s’en prendre à un Président totalement incompétent qui profite du sang des français pour se faire valoir et gagner des points dans les sondages.

      Pour tous le FN est le diable ! Entre temps la France donne la permission de construire des milliers de Mosquées, les crèches sont interdites dans les Mairies, ont donne le choix des repas dans les cantines, etc, etc, Pourquoi ne pas tous se faire circoncire, allez à l’église le vendredi après-midi, faire la messe dans les rues et demander à nos femmes de porter le voile en traversant certains quartiers ?

      Je ne voterai ni pour l’un ou l’autre, je ne fais que constater à quel point les gens sont crédules et se laissent bourrer le crâne de propagande plus ou moins douteuse de la part des médias et des partis politiques qui ont une peur bleue de ne plus avoir le pouvoir ?

      J'aime

      • Merci pour ce beau texte Newramb. Il s’imposait pour notre Région. Monsieur Ballantine Lawrence… Le premier courage est celui de ses opinions. Je redoute ceux commençant leur publication par : « Notez bien que je ne suis pas Front National »… Lorsque nous les lisons ? C’est une évidence 🙂 La France donne l’autorisation de construire des milliers de mosquées. Oui ? Et alors ? Dans quel article de la loi relative à la Laïcité, est-ce interdit ? Au Front National, vous confondez Laïcité et, Laïcisme… Une seule culture se doit de primer ! La Judéo Chrétienne… Oubliant au passage que la France est Catholique, Apostolique et Romaine ! Beaucoup se réfèrent à leurs origines, la souche Gauloise ! à, permettez-moi de sourire, car hélas juste après Vercingétorix la Gaule fut Romainisée de force ! Le premier grand métissage de notre histoire 🙂 Que dis-je ! Depuis que nous sommes sorti de nos cavernes, sans nul doute tombés de nos arbres, l’espèce humaine ne cessa jamais de se métisser. Or ! La nature est impitoyable, Monsieur Ballantine Lawrence. Toute espèce qui résiste à l’évolution, se condamne seule à disparaître. Ce monde évolue ! Vous allez devoir prendre le train ou bien… Vous résigner à demeurer sur le quai de la gare du nulle part… 🙂 Vous n’ignorez tout de même pas, qu’il en est ainsi depuis le début des temps ? Ce ne sera pas une Marine Le Pen, qui arrêtera l’évolution 🙂 Mais ne perdez pas espoir ! Bientôt le dérèglement climatique fera le reste. Des millions de migrants ! Elle devrait être là, votre plus grande préoccupation ! Militez donc pour éviter cette catastrophe pour l’humanité ?

        J'aime

  15. Bonjour,

    Tout d’abord merci pour ce blog qui, une fois n’est pas coutume, est très bien écrit, riche en références culturelles et tolérant dans son ton. Merci parce que ça devient denrée rare. Je constate que certains s’extasient en lisant vos phrases bien tournées et se répandent en admiration dévote devant votre maîtrise de l’orthographe et de la syntaxe. Je m’en réjouis sans pour autant m’en extasier. Pourquoi ? Parce que la maîtrise de sa langue maternelle devrait être la norme dans un pays où l’école est obligatoire jusqu’à 16 ans et où la culture est en libre accès. C’est plutôt à ceux et celles qui s’extasient de se poser des questions sur leurs propres lacunes. Je me permets cette introduction sur la forme car cela me semble être un sujet hautement essentiel dès lors qu’il s’agit d’échanger des idées. Je suis intimement convaincu que l’incapacité croissante des gens à se comprendre et à échanger des opinions sans s’insulter tient beaucoup à une maîtrise de plus en plus approximative de la langue. Il en va de même des références culturelles et historiques dont vous argumentez vos articles. Je constate chaque jour la progression de l’ignorance dans ce pays, y compris au sein de professions qui se targuent de transmettre la connaissance… L’ignorance mère de tous les maux, de toutes les barbaries, se nourrit aux réseaux sociaux et à la télé-réalité pour le plus grand malheur de l’humanité. Bref, tout ça pour dire que je me réjouis de vous lire et que j’aimerais que tous les blogs d’idées ressemblent au vôtre.

    Concernant le fond, je partage très largement le point de vue que vous développez, que ce soit dans votre article ou dans ses commentaires. Je voulais juste évoquer deux points qui me semblent un peu rugueux.

    1er point : laïcité ou laïcisme ?

    Vous avez bien entendu raison de faire la distinction. Toutefois je pense que la frontière est parfois très floue.
    La laïcité sépare l’Etat et les Eglises dans un objectif : assurer la liberté de culte et de conscience à tout un chacun. C’est très bien. Maintenant je voudrais à mon tour dissocier deux concepts : celui de liberté de culte et celui de prosélytisme, le second n’étant pas nécessairement une volonté de convertir, mais au moins d’afficher ses croyances et de les inscrire dans la sphère publique. Je pense que les Français sont très peu nombreux à remettre en question la liberté de culte, mais que beaucoup se sentent heurtés par le caractère de plus en plus extraverti que prend l’Islam depuis quelques années en France. J’ai moi-même vécu de nombreuses années dans un quartier très mixte où mes voisins étaient musulmans à 80%. Durant les années 80-90, je n’ai jamais vu de signe religieux ostentatoire autour de moi. Tout au plus les mamans de mes copains portaient-elles un petit foulard sur les cheveux, comme pouvaient en porter les femmes en France à une époque pas si lointaine. Pourtant, mes voisins n’étaient pas moins musulmans que leurs enfants qui ont aujourd’hui mon âge. Mais ils vivaient leur religion comme se doit – à mon avis – de se vivre toute religion dans un Etat laïc : dans le cadre de la sphère privée. L’impression que j’ai, c’est que l’affichage de signes religieux dans la sphère publique est davantage une expression communautariste que réellement religieuse… mais je ne suis pas expert en religion. Je tiens à préciser que mon discours serait exactement le même si le prosélytisme et l’extraversion venait des Catholiques ou de tout autre culte. Je suis contre l’introduction de la viande Hallal à l’école (tout en étant pour les repas de substitution au porc) comme je suis contre les crèches dans les mairies. La religion elle-même n’est pas facteur de fracture de la société. Son instrumentalisation comme étendard communautaire oui.

    2ème point : la colonisation

    Vous demandez à l’une de vos lectrices si elle est fière du passé colonial de la France.
    Je crois qu’il faut vraiment arrêter de rebalancer la colonisation à toutes les sauces pour justifier tout et n’importe quoi. Bien évidemment il ne s’agit pas de gommer l’histoire, bien au contraire. Mais la colonisation, ce ne sont pas les Français d’aujourd’hui qui en sont responsables. Personnellement, je ne me sens pas coupable des exactions de mes lointains ancêtres du 19ème siècle. Qu’on connaisse son histoire et qu’on en tire des leçons, c’est nécessaire. Qu’on l’utilise pour justifier ce qu’on pourrait qualifier, avec un peu de mauvaise foi, de « juste retour des choses » me semble inapproprié. Il y a belle lurette que nous n’accusons plus les Allemands de nazisme. Le chemin a été long, mais nous sommes arrivés au bout. La dernière fois que j’ai entendu le mot « boches », c’était dans la bouche d’un octogénaire dans les années 90. Culpabiliser les Français d’aujourd’hui au sujet de la colonisation revient à montrer du doigt un Allemand né dans les années 80 en le traitant de nazi. L’urgence aujourd’hui, c’est de construire l’avenir. Pour ça, il est nécessaire d’arrêter de s’accuser mutuellement de tous les maux du passé. Nous avons une histoire qui est ce qu’elle est, nous avons des relations internationales qui sont ce qu’elles sont. Que pouvons-nous faire, à notre échelle de petits citoyens, pour vivre avec ça, ensemble, en toute amitié ?

    Je crois que votre blog donne un élément de réponse. Nous pouvons parler, échanger, confronter des idées, construire un projet commun et citoyen pour un pays qui n’est plus « gaulois » depuis belle lurette et qui s’en trouve très bien comme ça à condition que ses composantes s’acceptent et se respectent. Pour cela il est vital d’avoir un projet commun qui transcende les particularismes, les communautarismes et les croyances. J’espère que notre vieux pays aura la sagesse de le construire, ce projet.

    Longue vie à votre blog.

    Aimé par 2 people

    • Bonjour,

      Tout d’abord merci pour vos compliments élogieux.

      Sur le 1er point je ne suis pas d’accord avec votre définition de prosélytisme. Porter un voile, une kippa ou une croix n’est pas du prosélytisme pour moi mais on peut en discuter plus longuement. Plus généralement je pense, et vous avez raison, que la question des mots est importante. On laisse trop souvent les gens utiliser les mots n’importe comment si bien que nous en avons perdu le sens.

      Sur le 2ème point je me suis sans doute mal exprimé sur la colonisation je ne voulais pas du tout exiger un devoir de repentance. C’était simplement une réponse à son accusation d’hypocrisie à mon encontre. Je ne lui reproche pas la colonisation ce qui serait absurde puisque reprocher la colonisation aux Français d’aujourd’hui c’est aussi me la reprocher à moi-même vu que je le suis. Toutefois la question de la reconnaissance et de l’enseignement sur cette période de la France me semble importante (j’ai écrit un billet sur la Guerre d’Algérie notamment si cela vous intéresse).

      Et sur le dernier point, nous sommes totalement en phase la discussion et le débat sont la seule solution pour mettre en place une société plus harmonieuse où chacun se sentira à sa place. Etre en désaccord sur certains points n’est pas grave, refuser le débat l’est par contre beaucoup plus à mes yeux.

      J'aime

      • C’est évident ! Pour avoir la paix sociale, se conformer aux textes. Liberté de cultes ! Il n’y a même plus à revenir sur le sujet. Et chaque religion a droit au respect des autres. Aucune n’est supérieure ou inférieure en droit, aux autres. Et pour donner plus de force à ce propos, je dois souligner que je suis athée ! Il est bon de lutter contre tout extrémisme… Mais à ce sujet, je crois que nos amis Musulmans sont en parfait accord ? Car ils en sont les premières victimes en ce monde… Il est bon de lutter contre le Niqab ? Oui ! Sur deux plans… Sécurité, et respect des droits de la femme. Mais un voile ? Allons ! Nous devons pendre nos nonnes ? Il faudrait un peu arrêter là ! Des enfants dans les cantines, mangent du Porc, d’autres pas ? Et alors ? Nous devons priver de repas des enfants, du fait de cette particularité qui dérange quelques biens pensants ? Qu’est-ce que cela coûte de préparer deux repas distincts ? Cela coûte intellectuellement . L’intelligence dans la perversité 🙂 Ce que nous constatons n’est autre que la volonté absurde de dresser les citoyens, les uns, contre les autres. Et c’est une réussite parfaite ! La seule d’ailleurs !

        Aimé par 1 personne

      • Moi aussi je pense que j’ai été un peu confus… Quand je parle de voile, je veux évidemment parler du niqab qui cache le visage. Une femme avec un foulard sur la tête ne m’a jamais dérangé.

        J'aime

      • De quel tissu parlez-vous ? Il en existe tellement ! Spécifiez ! 🙂 Voyez-vous ? Le tissus a certes une grande importance ! Mais ce qui est primordial n’est autre que le vêtement qui sera façonné avec. Et voyez-vous cher Monsieur GROS ? Ce vêtement ? Vous allez devoir le porter ! Si c’est un tissu de conneries ? Vous serez stupide, et à plaindre ! Mais vous n’en savez rien dans l’instant ! Le tailleur ne vous l’a pas encore façonné ! Patience ! Dans la Région PACCA, il ne vous reste que quelques heures avant la livraison à domicile 🙂 Je vous souhaite que vous n’ayez pas à porter un tissus de conneries ! 🙂

        J'aime

    • Je veux parler de la video envoyée par Albino. Totalement bidon. Qu’on la montre aux survivants du Bataclan et aux proches des victimes et on verra la tête qu’ils font…

      J'aime

  16. Belle lettre.

    Dommage, elle perd un peu de son pouvoir car parsemée de fautes d’orthographe.

    Alors, « toi qui + verbe sans S » est une erreur assez fréquente, ici.

    Sinon, bon courage pour les prochaines élections.

    Je vous souhaite de renverser la vapeur et de gagner face à ce parti absolument horrible.

    Courage.

    J'aime

  17. Je tiens a vous remercier pour votre lettre ouverte mesurée et juste, qui par un esprit d’analyse affute , prouve l’aberration des propos et programmes du FN. Votre connaissance de l’histoire et des compétences propres aux régions sont pertinentes.
    Je partage tout de suite votre post afin d’essayer d’éclairer quelques électeurs potentiels qui pouraient être aveuglés par la manipulation verbale de cette candidate.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s