Lettre ouverte d’un jeune de gauche à Jean-Luc Mélenchon

Mon cher Jean-Luc, j’ai pas mal hésité avant de t’écrire cette lettre. La liras-tu ? J’ose espérer que oui toi qui en appelles au peuple tout le temps. J’espère que tu excuseras mon tutoiement mais je me permets de te tutoyer vu que tu te dis proche du peuple. J’imagine que tu ne m’en tiendras pas rigueur et si c’est le contraire tant pis ça sera une nouvelle preuve de l’hypocrisie dans le monde politique. Si je prends cette liberté, c’est aussi parce que nous sommes relativement proche au niveau des idées sur pas mal de points : une répartition plus équitable des richesses, la dénonciation d’une Europe trop libérale et enfermée dans les carcans des traités ou encore l’appel à une VIème République. Cette proximité d’idées, c’est aussi la raison pour laquelle j’ai hésité à t’écrire cette lettre. J’espère que tu prendras le temps de lire cette missive et, pourquoi ne pas rêver, d’y répondre. Je te le disais, j’ai longuement hésité avant de t’écrire cette lettre. En apprenant ta candidature j’ai commencé un brouillon. Je me suis alors dit qu’émettre des doutes sur la personne qui porte les idées dont je suis le plus proche n’était pas très pertinent. J’ai donc jeté mon brouillon. Puis j’ai à nouveau réfléchi et je me suis dit que ça allait à l’encontre du doute méthodique si cher à Descartes et Socrate et que ne pas t’écrire reviendrait à trahir l’honnêteté intellectuelle que j’essaye d’avoir en permanence.

Mercredi soir, au 20h de TF1, tu as annoncé ta candidature à la présidentielle de 2017. Toi qui disais hésiter lourdement il n’y a pas si longtemps, tu as finalement tranché assez vite en faveur d’une candidature. Tu n’as d’ailleurs pas pris la peine de te concerter avec le PCF qui a vu rouge en apprenant ta candidature à la télévision ou sur les réseaux sociaux. Désolé de te le dire de manière si crue Jean-Luc mais tu me déçois fortement. Il n’y a pas longtemps, au moment du départ de Christiane Taubira, tu as affirmé « les dégoûtés partis il ne reste plus que les dégoûtants ». Malheureusement, pour moi tu as aujourd’hui rejoint le camp des dégoûtants. Malgré le fait que j’ai une certaine proximité intellectuelle avec toi, surtout parce que j’ai une certaine proximité intellectuelle avec toi, je suis déçu et dégoûté de voir que tu te présentes à l’élection présidentielle de 2017. A ce stade de la lettre tu ne comprends sans doute pas pourquoi cette candidature m’inspire un tel dégoût mais ne t’inquiètes pas, je vais te l’expliquer tout au fil de cette missive.

Sur le site que tu as créé pour l’occasion, jlm2017.fr, tu expliques la démarche qui est la tienne. Dans ce texte, qui ressemble à un manifeste, tu nous exhortes à te suivre. «Soyons les indignés, les insoumis qui agissent ! » affirmes-tu avec force dans ce manifeste. Aussi fais-tu explicitement référence aux différents mouvements des indignés en Grèce et en Espagne et donc par extension à Syriza et Podemos. Tu souhaites te placer dans leur sillage et incarner le Syriza ou le Podemos français, ce qui explique ton appel récurrent à un large mouvement citoyen qui dépasse les partis comme tu l’expliques encore dans ton manifeste. Tu sembles oublier une chose primordiale, Podemos et Syriza sont nés de mouvement citoyen, ils n’ont pas créé leur structure pour ensuite faire appel au peuple et c’est la première grande critique que j’ai à te faire. Le nom du mouvement est constitué par tes initiales et, navré de te le dire, cela démontre que tu n’as absolument rien compris à Podemos et à Syriza. Avant les individus ce sont des idées qui sont à l’origine de ces mouvements politiques. Toi tu inverses la chose tu te mets d’abord en avant pour créer cette plateforme d’idées. Tu mets l’individu avant l’idée et ça ne marchera pas parce que tu as spolié le peuple de gauche de la possibilité de suivre l’exemple grec ou espagnol en te mettant en avant de la sorte.

Partout en Europe où un mouvement de gauche alternative s’est mis en place, il a été incarné par des têtes nouvelles avec des idées neuves mais toi tu décides de mener le mouvement en France. Nous ne faisons décidément rien comme tout le monde. Alors que tous les nouveaux partis de gauche sont portés par un renouveau de la classe politique tu proposes à la gauche française de se réunir derrière toi qui a 64 ans et qui a déjà passé près de 40 années dans les sphères du pouvoir. Ce faisant, tu démontres une nouvelle fois l’incapacité qu’ont les hommes et femmes politiques français à ne pas vouloir lâcher la notoriété. Celle-ci agit comme une drogue sur vous et vous êtes comparables aux personnes qui souffrent d’addiction. Vous êtes comme Tantale, une fois que vous avez goûté à l’ambroisie de la notoriété vous ne pouvez plus vous empêcher d’essayer d’y goûter à nouveau même si celle-ci s’éloigne à chaque fois que vous vous en approchez. Ta candidature prématurée vise aussi à couper l’herbe sous le pied de tous ceux qui tentent de mettre en place une alternative de gauche, de peur qu’il ne te vole la lumière. Tu aurais pu être d’une grande utilité dans la construction de cette alternative de par ton expérience et ta grande culture mais tu préfères être au centre afin de te regarder comme Narcisse. La différence c’est que cette fois, il n’y a pas que Narcisse qui va mourir mais aussi tout espoir de voir une véritable alternative de gauche se mettre en place. Tu fustiges la Vème République, cette monarchie républicaine, et tu te mets en avant comme tous les présidents.

Le plus triste dans toute cette affaire c’est que tu portes des idées que je défends et auxquelles beaucoup de personnes pourraient s’identifier. Malheureusement, tu peux rebuter certaines personnes et tu contribues ainsi à fracturer la mise en place d’une alternative de gauche dans ce pays. Nous manquons de temps Jean-Luc, il nous faut urgemment recréer une pensée de gauche dans notre pays. Dans le cas contraire, la gauche s’éteindra rapidement et cela sera irréversible. Considères bien ce point, nous sommes en crise et nous devons faire un choix: laisser définitivement mourir la gauche ou continuer à nous battre afin de recréer cette pensée de gauche préalablement à toute désignation d’individu ou à toute création de parti. Tu cites Jaurès dans ton manifeste, permets moi de le faire également. « Le courage, disait-il, c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel ». Je t’en conjure, fais preuve de courage en comprenant le réel et en retirant ta candidature afin qu’un véritable mouvement de gauche alternative puisse se mettre en place. Dans le cas contraire tu auras perdu toute forme d’estime de ma part. En te disant tout ça, je serai sans doute accusé de défendre le PS ou je ne sais quelle autre sottise mais, là encore, je veux citer Jaurès qui disait : « Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques ». J’ai tenté de faire preuve de courage en t’expliquant pourquoi ta candidature était, à mon sens, néfaste. En feras-tu autant ? Je l’espère Jean-Luc.

45 commentaires sur “Lettre ouverte d’un jeune de gauche à Jean-Luc Mélenchon

  1. BRAVO ! Marwen,

    Oui, la semaine culturelle aurait pu être é-pique, elle se termine, cependant, par une tartarinade/tartufferie…
    Merci ! de nous re-donnez courage en vidant la boîte ‘pourriels’ ; vous r-ouvrez le débat ou ‘l’art de conférer’ à encore toute sa place.

    Demandez le programme culturel de la semaine !

    Mercredi : Jean-Luc dans ‘Ça se dispute déjà’ : 66 millions de français
    et moi, et moi, et moi… TF1.
    VERSUS
    ‘l’Aveu’ de Costa Gavras, Yves Montand et Simone Signoret, ARTE. Un must !

    Jeudi : Du ‘Merle’ perdu… au petit pas du ‘Ma(n)uet désenchanteur…
    A ‘La Folle Journée’ de Nantes.
    La Re/présentation des ‘Noces de FigAyrault’ ? Beau/mauvais marché ???
    Comédie A LA française.

    Le remaniement « sinistriel », Conservatoire ET/OU conservatisme… ?

    Dans la distribution des rôles :
    #1 – Maître de musique, homme pratiquant l’art pour économiser de l’argent. Il considère M. Jourdain comme un moyen facile pour la France de s’enrichir, et s’oppose en cela au,
    #2 – Maître à danser, qui profite des largesses (38) de son élève et voudrait que ce dernier soit capable ‘d’apprécier’ la danse à sa juste Valeur.
    Le rythme et la cadence difficilEt à conserver.
    Le Bourgeois Gentilhomme, N’est-ce pas un oxymore ? Moll’ère/aire

    Le Grand Mamamouchi nous a fleur(et)/mouché(té) l’espoir, de Printemps il n’y aura pas !!!
    Pas de graines à mettre sous la dent… La Cosse uniquement ! et régime ‘Placé sans Sel’. C’est dur !

    On note une constante, cependant : Respect des 3 unités
    Mauvais TEMPS,✔️
    Non LIEU,✔️
    INACTION ✔️

    Pas même le respect de l’auditoire et de ses doléances !
    L’année du « Singe en Hiver » ??? Mieux vaut rire-s que pleurer !!!
    Riri, Fifi, Loulou ??? Je sens qu’on va « ch(i)anter » un re-fr(e)ain de berceuse pour cauche-marres ; difficile d’accepter la note🎶, LE somme jusqu’à mai 2017…

    A peine les trois coups ‘sonnets’, je ‘Bayllet’ déjà… Il semble que LA bon’heur n’est pas dans le ‘prêt’! On apprend, on comprend… plus vraiment où on va !

    Quel-s dommage-s ! Condorcet !!! au secours… A l’aide !

    Aimé par 1 personne

  2. « Partout en Europe où un mouvement de gauche alternative s’est mis en place, il a été incarné par des têtes nouvelles avec des idées neuves »

    Corbyn est assurément un perdrau de l’année. Aux US, Bernie sanders est également un tout nouveau en politique. De même tsipras était à la tête de différentes organisations depuis 15 ans…

    Il faut pas faire du jeunisme pour le jeunisme.

    J'aime

  3. Refusons cette « primaire » !! Les primaires de la « gauche » pour se retrouver au final avec François Hollande ou un autre qui portera la même politique que l’on subit depuis le début du quinquénat : non merci ! Jean Luc Mélenchon est candidat, tant mieux, c’est une chance pour 2017 ! Je suis donc opposé a cette « primaire » qui est un piège du PS pour nous faire voter dès le premier tour pour un européiste et une politique de droite !!! je soutiens Jean Luc Mélenchon ! Mais alors , à lire tous les commentaires des communistes, je comprends plus, là ??? Qui dans le PCF est pour la primaire à part Pierre Laurent et Olivier Dartigolles ! je ne trouve aucun communiste pour soutenir cette connerie !!!! Qui alors ?? Et puis certains reproche à Mélenchon cette décision « anti démocratique » de se présenter seul sans consulter personne , mais dites moi, qui a voté au pcf pour décider de faire ces « Primaires » ?? Comme m a dit un ami, le but de Mélenchon était de plomber cette primaire Munichoise crypto-socialiste! Il a réussi heureusement !! Bravo et je le soutiens ! Et encore une fois , mon parti va louper le train !!! Signé : 1 vieux PCF depuis 1970 !!

    Soutenez Mélenchon, c’est notre intéret au PCF ! faites vite car on va encore louper l affaire en palabre avec le PS alors qu on pourrait faire une campagne énorme pendant un an !

    J'aime

    • Je ne suis ni communiste ni socialiste. Le coup du jeune ? Non le coup de celui qui rassemblera le plus de voix autour de ces idées que je défends. Et ca n’est pas Mélenchon qui joue pour qa gueule !

      J'aime

      • C’est amusant comme le ton que tu utilises n’est plus celui, très posé, de ta lettre. Ce qui du coup, fait douter de tes intentions premières. Je suis comme beaucoup assailli de doutes en ce moment, parce que, comme toi apparemment, je ne crois ni au sauveur suprême, ni aux institutions de le 5ème République.
        Je ne crois pas non plus aux primaires dont tout le monde nous rabat les oreilles et qui sont vouées à l’échec. Les socialistes qui s’y impliquent (les « frondeurs ») feront, à de très rares exceptions près ce qu’ils ont fait depuis 2012 dès que Hollande ou Camba siffleront la fin de la récré : rentrer au bercail. Sans compter qu’en réalité, les discussions pré-primaires entre organisations seront aussi un grand bal des egos, chacun cherchant à pousser son cheval de course ou son écurie. Au final, la seule chose que nous aurons alors perdu, c’est du temps, précieux alors qu’il ne reste que quelques mois en réalité.

        Reste ce que je constate et auquel tu contribues très largement aujourd’hui : le procès en sorcellerie. Si Mélenchon se présente maintenant, c’est forcément qu’il ne pense qu’à sa gueule. Ca ne peut pas être que vous avez une divergence de stratégie et que cette divergence puisse s’entendre sans qu’on jette aux gémonies celui que l’on présentait il y a peu comme un camarade de combat. Ces réactions, curieuses, sont courantes dans notre camp : elle a amené certains courants de pensée historiques à se diviser en quasiment autant d’orgas qu’il y avait d’adhérents. Les guerres de chapelles et les invectives (plus violentes quelquefois qu’envers nos adversaires) n’ont eu qu’un résultat : nous affaiblir.

        Voilà pourquoi je vais m’intéresser à l’initiative de JLM comme à toutes celles qui se prendront, en espérant que celles-ci finiront pas converger ou en convergeant moi-même vers celle qui me parait correspondre à mes aspirations : renverser le système et les pratiques qu’il génère. Et je te promets que je ne jetterai l’opprobre sur personne qui tentera quelque chose…

        Aimé par 1 personne

      • Le ton n’est pas moins posé, ce n’est pas parce qu’il y a un point d’exclamation que je suis énervé (bien qu’être traité de mec de droite ou de vendu au PS puisse m’agacer). Les idées que porte JLM j’en partage un certain nombre et c’est précisément pour ça que je lui reproche ce qu’il a fait. C’est le meilleur moyen de ne pas les faire avancer vu qu’elles seront cristallisées sur une personne… J’espère que toute les initiatives convergeront. Dans le cas contraire nous sommes définitivement perdu…

        J'aime

      • Ah parce que d’après toi, les perdreaux du PS eux, ils jouent pas pour leur gueule ? Mais bien sur que si voyons !
        Et malheureusement pour toi, ne t’en déplaise, je pense moi que c’est bien Jean-Luc Mélenchon qui rassemblera le plus de voix autour des idées qu’il (et que je…) défend : l’humain d’abord, ne pas s’agenouiller devant les lobbyistes et l’écologie doit maintenant tenir une place importante dans notre vie de tous les jours. Oui, Mélenchon est celui qui rassemblera le plus de voix autour de ces valeurs et non, je ne pense pas qu’il le fasse pour « sa gueule », sinon il n’aurait pas non plus appeler à une 6ème république, ni à une constituante…
        Bref, que tu ne sois pas d’accord avec lui, soit, mais de là à dire que ce n’est pas lui à gauche qui rassemblera le plus de voix autour de ces valeurs (les tiennes ?, les miennes….), c’est un peu comme dire que non, Hollande n’a pas trahi son électorat durant ce quinquennat.
        A dans quelques mois mon ami, pour voir de qui il retourne !

        J'aime

  4. au P.C.F. depuis 68 (à 25 ans), j’ai soutenu MELENCHON sans hésiter en 2012 parce qu’ils nous a réveillés, nous a redonné notre dignité ; à nous les moribonds ; il a redonné espoir aux non encartés, aux syndicalistes, aux déçus de la politique. Espoir qui a capoté aux Municipales qui ont suivi avec le ralliement du PCF à ses partenaires « privilégiés ». Donc je soutiens JL MELENCHON à fond… Il est là pour réveiller les consciences et on verra la suite.. Savoir où les gens en sont de leur conscience politique, de leurs envies…Des dirigeants du P.C.F. souhaitaient les Primaires, quelle foutaise ! quelle hypocrisie ! quel suicide collectif ! Se renier ainsi ce n ‘est pas possible . Pour conserver des places d’élus, des salaires ??? Rien à voir avec des convictions profondes.. On préfère manier l’insulte, l’invective… Continuons ! on va vite retomber de haut encore une fois !! Heureusement qu’à la base comme on dit, on respire autrement…

    J'aime

    • J’espère qu’il finira par s’effacer et qu’il oeuvrera dans l’ombre pour faire triompher nos idées. C’est impossible qu’il gagne Mélenchon d’où ma critique. Il va au suicide avec nos idées en bandoulière

      J'aime

  5. D’accord avec ta contribution: la véritable alternative de gauche, pour en finir avec l’UMP-FN-PS, doit rassembler toutes les forces politiques et sociales qui en ont assez de l’austérité, du racisme, des injustices… Et doit élaborer démocratiquement son programme en mobilisant toutes les énergies. Ce n’est qu’au bout du processus de debats démocratiques que nous pourrons nous prononcer, démocratiquement, sur celui ou celle qui défendra nos idées lors de la présidentielle. Pour moi, l’idéal serait une candidature de Besancenot, investi par toute la gauche réelle… Mais mon candidat sera de toutes façons celui qui aura été choisi démocratiquement par toutes les forces de la véritable gauche…..

    Aimé par 1 personne

      • Pour qu’il soit confisqué, il faudrait qu’il y en ait un.

        Effectivement, comme quelqu’un d’autre l’a dit, l’inspiration vient explicitement du coté de Sanders (on ne peut pas l’exclure d’un revers de main pour refuser la contradiction parce qu’il n’est pas européen), susciter l’adhésion par une campagne de gauche et populiste (qui ne veut pas dire démago) que du coté de Syriza et Podemos. La comparaison ne s’applique pas puisqu’il n’y a pas de mouvement social et citoyen comparable ici et qu’il n’est pas en passe d’y en avoir un.

        Ensuite, que ça nous plaise ou non, nous sommes encore en 5e république, et à l’élection présidentielle c’est une personne qui se présente devant le peuple français. Je suis pour ma part pour une démocratie plus directe, mais en attendant, sauf révolution totalement improbable on ne peut que jouer le jeu. Cela serait très difficile pour quelqu’un qui n’a aucune notoriété et peu d’expérience de la politique et du jeu politique de poser sa candidature et d’avoir une chance de gagner. On peut le déplorer, mais en attendant la réalité est celle-là.

        On peut aussi débattre très longtemps, ce qu’on passe notre temps à faire entre convaincus de la gauche toujours plus vraie, toujours plus réelle, toujours plus véritable que celle des autres, mais en attendant, on oublie quasiment l’essentiel : c’est-à-dire mettre de coté un temps le débat et militer. Se confronter aux citoyens réels, et non fantasmés, ça remet les idées en place.

        Enfin pour revenir à un sujet plus directement politique, il y a la question de l’Europe et de la sortie de l’euro. Position difficilement conciliable avec ceux qui imaginent encore quelque chose d’une UE structurellement anti-démocratique, ultra-libérale et à l’économie tordue par sa monnaie unique.

        Aimé par 1 personne

      • Il le confisque en empêchant toute possibilité qu’il se mette en place. Un programme citoyen essaye de se mettre en place tant bien que mal mais il vient de se prendre une balle dans le dos.
        J’ai balayé Sanders pour parler du côté européen. Évidemment il y a un côté Sanders chez Mélenchon, les atermoiements en plus depuis le début de sa carrière politique.
        Mélenchon est un formidable orateur, un monstre de culture et j’admire profondément sa verve et ses connaissances. Je suis d’accord avec toi on est en 5eme République (qu’il faut abattre le plus tôt possible) et il faut que le projet soit porté par qqun (le triste échec de Mendes France est là pour le rappeler). Toutefois j’aurai aimé que le projet soit débattu avant qu’il ne se lance et paq l’inverse. Je me conforte aux citoyens réels et non fantasmés et c’est justement pour cela que je pense que la candidature de Mélenchon est néfaste car il est un repoussoir pour beaucoup de ceux qui partagent nos idées.
        Revenons à l’Europe et à l’euro, je reproche à Mélenchon de ne pas être plus franc sur cette question. Il parle d’une désobéissance et en aucun cas d’une quelconque sortie, condition nécessaire à la mise en place d’une politique de gauche.
        Au plaisir de lire votre réponse

        J'aime

      • Non rien ne m’oblige mais avoir deux candidats qui défendent les idées que je porte me ferait chier donc oui d’une certaine manière il le confisque. Une loi d’airain en somme, comment un mouvement populaire peut émerger si un cador de la politique préempte la place ?

        J'aime

  6. Mon cher jeune de gauche, je tiens tout d’abord a te remercier pour ta lettre a JLM car cela permet de voir les différentes réactions a l’opportunité qu’il nous offre et de voir l’incompréhension de tout un chacun. Au fil de la lecture de ta lettre, on s’attend a avoir tes propositions, l’alternative que tu proposes, mais au final comme c’est souvent le cas, aucune proposition claire et argumentée. Le peuple de gauche n’est en aucun cas spolié et est la face a son destin car JLM les appelle a contribution pour créer un avenir autre que ce que les médias et les instituts de sondage prédisent (on a bien vu 2002 , sauf les amnésiques ne comprendront pas qu’au final c’est l’urne et le vote, non la statistique qui décide) Je commencerais par les reproches que tu fais a JLM.
    1-Le fait qu’il ait annoncé sa candidature sans concertation avec les dirigeants du FDG: Tu sembles vraiment ne connaitre JLM que par ta proximité  »d’idées » mais pas plus. En effet seul quelqu’un qui n’a pas suivi les campagnes précédentes et récemment la campagne des départementales peut lui faire une telle critique: il a milité sur tous les plateaux télé et radio pour une liste commune du FDG afin de ne pas se rendre illisible auprès des électeurs mais je pense que je n’ai pas besoin de te rappeler ce qui s’est passé. Franchement vouloir qu’il cherche un compromis avec des vendus comme EELV ou la direction du PCF qui caresse le PS dans le sens du poil pour quelques postes, je ne parle même pas de cette primaire ou on sait comment l’appareil du parti fonctionne (je te recommande de regarder ceci pour rappel https://www.youtube.com/watch?v=z_P5pDz8KrM) et qu’elle est destiné a donner une légimité a Hollande. Non merci, il y a mieux a faire car le temps passe.
    2-Pour justifier ton souci de rajeunissement, tu cites Podemos et Syriza; Syriza est fondée en 2004 bien avant le PG par des partis qui ont décidés de faire front commun dans toutes les élections jusqu’a ce qu’ils arrivent au pouvoir sans renoncer après maints échecs et en restant unis a toutes les élections. Ou trouve t’on cela dans la gauche française?
    Podemos a pris appui sur le mouvement des indignés mais il a fallu d’abord que le mouvement soit initié par une trentaine d’intellectuels et mettent a sa tête certe une personnalité plus jeune mais pas un novice du jeu politique. Peux tu nous montrer un exemple de mouvement en France comme celui du mouvement des indignés? (Je ne pense pas que ca existe). Mais a supposer que ca existe, peux tu me citer une jeune personnalité rompu a l’exercice politique capable de fédérer la gauche pour une campagne présidentielle? Je serais heureux que tu présentes cette alternative.
    Dire que quelqu’un qui a milité des années avec ces mouvements, a vu leur naissance et leur cheminement depuis le début n’y comprend rien, c’est a la limite du mépris car si il y a bien quelqu’un qui a compris ces différentes organisations, c’est Jean Luc.
    Quand tu auras des partis de gauches français qui veulent une alternative réelle en formant une alliance contre la droite PS, LR et FN, tu pourras comparer le paysage politique de la France a celui de la Grèce.
    Quand tu auras un mouvement populaire comme celui des indignés en France sur lequel on peut construire un mouvement citoyen solide tu pourras comparer le paysage politique de la France a celui de l’Espagne.
    Pour l’instant aucune des 2 dispositions n’apparait et pendant qu’on veut discuter de la discussion, la droite est déjà en campagne. Pas de temps a perdre
    3-Tu reproches avec une mauvaise foi affichée le nom de la plateforme de JLM. A partir du moment ou il lance sa plateforme hors cadre parti ou organisation et se pose comme candidat pour la présidentielle, il faut vraiment être susceptible pour s’arrêter a des futilités pareilles. Car en lisant tes différentes réponses aux commentaires, je me suis rendu compte que ta  »proximité » intellectuelle avec JLM est vraiment éloignée. En effet dire que JLM se met d’abord en avant en ne retenant que l’emballage et pas le contenu ca relève du raccourci le plus farfelu. Prend ton temps et va consulter http://www.jlm2017.fr/. Les idées de JL il les a toujours eues et les a toujours défendues l’un ne vient pas avant l’autre contrairement a ce qui est affirmé ici.
    4-Enfin pour l’instant le régime politique en vigueur en France est la 5ieme république, tu semble apparemment convenir que c’est un régime monarchique empêchant l’éclosion d’un mouvement citoyen pour arriver a la présidence. Tu peux me dire le nom d’une personnalité politique présidentiable a part JLM qui met dans son programme de l’abolir et changer les règles du jeu? Ne faut t’il pas un candidat pour représenter le mouvement populaire auquel tu aspires? Si c’est une autre personne que JLM le traiteras tu aussi de monarque? Car au final il faut bien un candidat, il faut bien un président.
    tu as dit dans un de tes commentaires que c’est impossible qu’il gagne, franchement avec une mentalité pareille, comment croire a un changement. Je crois au contraire qu’il va gagner et j’espère que tu nous y aidera. il va d’autant plus gagner que ce sont des personnes simples comme toi et moi qui l’aiderons a y arriver. Je ne suis pas de l’école du défaitisme. Je pense que dans le suffrage universelle une voix  »pour  » suffit pour annuler une voix  »contre ». Si tu votes pour lui et parviens a convaincre 10 personnes de voter pour lui ca fait 11 voix, a tes yeux ca ne représentent surement rien mais 1 million de personnes qui arrivent a convaincre 10 personnes ca fait 11 millions de voix. Je pense que en 1 an c’est un objectif atteignable si on s’en donne les moyens des maintenant. Le premier parti de France aujourd’hui c’est les abstentionnistes c’est notre cible et elle est a portée de mains a condition d’aller la chercher.
    Je suis sur que ta lettre est sincère et plein de bons sentiments mais je pense que ton action est contre productive. Tu as dis que le temps presse, en effet il presse on a besoin de vous pour parfaire le programme l’humain d’abord on a besoin de votre savoir faire, de vos expériences de votre engagement. Je suis d’avis avec toi, 2017 c’est un moment historique non seulement pour la France, mais pour le monde. Nous avons l’occasion a nouveau d’être le porte flambeau d’un nouvel espoir pour de nombreuses populations a travers l’Europe et dans le monde. Soyons Insoumis, Soyons fiers, vive la 6 ieme république.

    J'aime

    • Mes propositions elles sont disséminées au fil de mon blog. J’ai l’habitude de dire qu’il faut lire les articles pour eux mêmes mais qu’ils font partie d’un tout et qu’ils se complètent mutuellement. Si je ne faisais pas cela les articles feraient 4000 ou 5000 mots et ne seraient pas très digestes il me semble. Je vais essayer de te répondre point par point.
      1-Je suis farouchement opposé aux primaires avec le PS qui sont un leurre pour re légitimer Hollande comme tu le dis si bien. Je n’ai pas été clair je ne lui reproche pas d’avoir fait faux bond au PC quand on voit comme il s’est vendu aux élections locales. Je suis donc d’accord avec toi sur ce point.
      2-Je ne parle pas d’un souci de rajeunissement mais de nouvelles têtes, la nuance est importante. Sanders ou Corbyn ne sont pas jeunes mais incarnent un renouvellement par exemple. Comme tu le dis toi-même Podemos ou Syriza ont mis du temps à s’imposer. Je ne crois pas à la génération spontanée d’un mouvement qui emportera tout sur son passage à sa première élection. Le combat d’idées se fait sur le temps long et c’est toute une pensée de gauche qu’il faut refonder en France avant de croire à une quelconque victoire. Ce n’est pas du mépris c’est du doute et je doute qu’il ait bien compris l’essence de ces mouvements puisqu’il fait, en France, l’inverse de ce qu’il s’est passé là bas. Et puis les Français ont exprimé une profonde volonté de renouvellement aux régionales. T’imagines que le quatuor de tête pourrait être le même en 201u qu’en 2012 ?? On est le seul pays à voir ça, c’est désolant.
      3-Je ne suis pas d’accord avec toi ce n’est pas une futilité. Les mots sont importants et JLM le sait du haut de sa culture que j’admire profondément (parce que oui un politique qui cite Hugo en meeting je trouve ça beau et grand). J’ai fait un tour sur le site et il propose de co écrire le programme. Donc c’est bien ce que je dis, l’homme est venu les idées viendront plus tard (les mesures précises pas les grandes lignes). JL n’a pas toujours eu ces idées, tu oublies les années 90 et ses atermoiements mais je ne lui reproche pas on peut changer d’avis. Je l’ai moi même fait je ne vais pas reprocher aux autres de le faire.
      4-Si c’est une autre personne que JLM ou même JLM mais désigné par les partisans de ce mouvement populaire alors je ne le traiterai pas de monarque. La nuance est fine mais importante. Quand je dis que c’est impossible qu’il gagne c’est parce que quand je discute avec mon entourage (qui n’est pas un « échantillon représentatif » si cher aux instituts de sondage) je constate que des gens aux idées proches de ce qu’il propose ne veulent pas voter pour la personne. Je ne suis pas non plus de l’école du défaitisme mais je ne suis pas non plus de l’école de l’optimisme béat. Je pense que le doute et l’interrogation sont salutaires.
      Mon action est peut-être contre-productive maintenant mais peut-être qu’à long terme elle deviendra autre chose. Surtout s’il arrive à convaincre des gens comme moi.
      Au plaisir de lire ta réponse.

      J'aime

      • @Newramb: « Il propose de co-écrire le programme. Donc c’est bien ce que je dis, l’homme est venu les idées viendront plus tard »

        Ce n’est pas tout à fait correct. De manière générale, la *proposition* de candidature personnelle de Mélenchon est une réponse à la proposition de primaire, qui restera toujours elle-même un concours de personnes. Il n’avait pas fait autre chose en 2011: une proposition de candidature personnelle, validée par les adhérents PCF à postériori. Ce qui est dit sur le site jlm2017.fr, c’est que le programme « l’Humain d’abord », porté à l’occasion de la campagne 2012, reste un socle partagé toujours valable selon Mélenchon, qui propose que son actualisation se fasse de manière ouverte, en public et par étapes, et non de manière opaque par des cénacles qui le porteraient tout cuit à une primaire. Ça ne me paraît pas totalement dénué de pertinence… à condition que le processus soit transparent de bout en bout, bien entendu.

        J'aime

      • Il dit surtout au théâtre Déjazet lundi dernier que c’est l’Ere du peuple sa carte d’identité politique donc son programme. D’où la personne avec son programme qui peut éventuellement être amendé. Donc pas de programme citoyen…

        J'aime

  7. « Mélenchon dit que « l’Ere du peuple » est sa carte d’identité politique donc son programme donc sa personne donc qu’il n’y a pas de programme citoyen »

    Vous tirez des conclusions définitives à partir de présupposés objectivement non fondés. D’abord, la réunion à Déjazet était une conférence pour présenter la nouvelle édition de son bouquin. « L’ère du peuple » n’a vraiment rien d’un programme politique, c’est au mieux l’état présent d’une réflexion personnelle sur les grands enjeux, sa « carte d’identité politique à cet instant ». La base programmatique reste « l’Humain d’abord ». Pourquoi faudrait-il considérer comme nulles et non avenues les pages du site d’appui jlm2017.fr qui expliquent la démarche et proposent d’héberger son actualisation?

    J'aime

    • J’essaye de m’interroger, de faire appel au doute. Il dit qu’il faut actualiser le programme sur jlm2017 (j’ai lu avec attention) mais la base reste ce qu’il défendait avec l’humain d’abord qui n’est pas issu d’un mouvement citoyen on en revient à la même chose.

      J'aime

      • Certes, à l’époque, cette base n’a pas été élaborée de fond en comble au sein d’assemblées, mais on peut aussi prendre en considération le fait qu’elle était commune à une coalition assez large de la gauche radicale, et qu’elle a déjà reçu l’adhésion de 4 millions de citoyens lorsque Mélenchon en a été fait le porteur en 2012. Sa proposition actuelle repose essentiellement sur l’argument qu’il n’y a aucune raison de passer ce mouvement d’adhésion par pertes et profits.

        J'aime

      • Je me demande s’il n’y a pas une tentation de faire dire à Mélenchon ce qu’il ne dit pas. Il ne prétend pas qu’une vague populaire le soulèverait (préexistante à lui?), si c’est le sens que vous donnez à « mouvement populaire ». Ses mots exacts, c’est qu’il « lance » par lui-même un mouvement d’appui « citoyen » (c’est-à-dire « sans affiliation obligée à un parti politique ») à sa proposition de candidature, avec un appel à l » »engagement » de qui voudra bien « donner un coup de main » à l’actualisation d’un programme qui reste le référent commun. On peut certes critiquer l’exercice et ses limites, mais je regrette qu’il puisse être d’emblée disqualifié comme étant une « posture ».

        J'aime

      • Si je parle de posture c’est parce qu’il se revendique dexplicitement de Podemos et donc ca prête, au mieux, à confusion au pire à une forme d’hypocrisie. Si vous reconnaissez qu’il ne dit pas être porté par un mouvement populaire il se place pleinement dans les codes de la Vème République. Ce qui me désole, sincèrement, c’est que des gens aux idées proches qui pourraient voter pour ce programme ne voteront pas pour lui en raison de sa personne qui est un repoussoir pour beaucoup.

        J'aime

    • Ne plaisantons pas là, on parle de choses sérieuses, je crois. En 2012 le FDG et ses idées son programme, et le formidable investissement du PCF(dont je me demande encore pourquoi il ne fut pas le même en 2007), ont obtenu 11%. Le candidat était en effet JLM, mais sans l’investissement en question , un il n’aurait eu les signatures, deux, il aurait été visible à peu prés comme Poutou et les autres. C’est le PCF, qui rempli les bus et les TGV, les Zéniths, La Bastille, Toulouse, Marseille et créé l’évènement, nul doute que JLM était, l’homme de la situation. Mais NOUS avons fait le job, en invitant à nos frais, XXXX militants associatifs, Syndicalistes, Alternatifs, etc.etc., même des PGistes.

      Quand à « la candidature » mon cher Newramb, il a tenu, il a tenu, il a tenu, mais là vraiment il ne peut plus, en fait JLM est candidat virtuel depuis juin 2012. D’où, ses différentes initiatives, dont la constante est qu’aucune n’a été décidé en concertation avec ses partenaires.
      D’où « l’invention d’une doctrine, une stratégie », qui n’a JAMAIS, été écrite ou pensée, dans la fondation, ni depuis d’ailleurs, du Front de gauche. Celle des alliances potentielles et ponctuelles avec tel ou tel…Parenthèse, qui ne vaut pas pour lui bien sur, puisque lui pouvait s’allier avec EELV, tout autant au gouvernement.., bref fermons la dites parenthèse.
      Et donc selon les textes fondateurs du FDG. le PCF, a toujours été en droit de rechercher le meilleur accord électoral ponctuel, a une élection ponctuelle, dans une situation locale, et un scrutin local. Comme tous les partenaires du FDG.
      Il se trouve que c’est très exactement le motif du NPA, à l’époque de ne pas rejoindre le FDG.
      ET donc en juin 2012, cette stratégie, change….Admettons, mais qui l’a décidé au FDG ?
      Qui masturbe la pensée du FDG, avec les M6R, les « révocations », les ceci, cela, qui décide une manif à Paris sans concertation, court-circuitant la journée mondiale contre le SIDA…Dans le seul but de faire connaitre sa copine Simmonet et lui donner la parole.
      Pour ce qui est de la politique Politicienne Jean-Luc à 32ans de formation au PS, ne l’oublions pas.
      J’ai été un fort soutien de MGB, pour la création du FDG, j’ai milité fortement pour la candidature de JLM, ce n’était pas évident chez mes camarades.
      Mais je sais depuis Henin Beaumont, et les échanges directs que nous avons eu lui et moi, que avant l’intérêt commun, il y a son EGO, et son plan de carrière, qu’il imagine sincèrement, être une chance pour les autres. Oui, oui, le pire c’est qu’il y croit, et que la fin justifie les moyens. D’où, la tentative d’enterrer Pierre Laurent, y compris au PGE.

      Voila donc dans le débat que tu as suscité, l’on voit comme à l’accoutumée, les pros, les irréductibles, les ceusses qui voudraient bien débattre, mais ont la vision bouchée, et de fait ne voient aucun arguments dans ton texte, bien sur…Et bien sur ceux qui ne font aucune différence, entre les clowns du gouvernement, et les socialistes sincères qui sont aussi choqués, qu’eux même de ce qu’on leur fait jouer.

      Personnellement je pense que 2017, est déjà mort pour la gauche. Que toutes candidatures de « gauche ne sera que Symbolique, d’autant qu’une nouvelle prétendante vient opportunément de se libérée du gouvernement.
      je crois qu’il faut en effet débattre, débattre, débattre, et construire, construire et renforcer, afin de présenter au Peuple électeur, souvent abstentionniste, un projet « vraisemblable » auquel il pourra croire.
      Hors de cela je pense qu’il n’y a point de salut. Et que la candidature prématurée de JLM, contribue à la dispersion des forces de gauche.

      J'aime

  8. Moi, j’ai espéré depuis les dernières élections, que Jean Luc se porte candidat, et je suis ravie.J’ai commencé à mobiliser le réseau que je connais depuis 2012, nos aspirations rencontrent celles de beaucoup de gens, ras le bol de tous ces politiciens qui ne pensent qu’à leur boutique ou leur carrière.Que l’on soit jeune ne suffit pas pour garantir une vision nouvelle de la politique ! Militante du P.C.F pendant de nombreuses années, je ne crois plus, que le P.C.F puisse apporter autre chose que le train train habituel de l’union de la Gauche ! Je me rappelle que dans les années suivant la signature du programme commun,un certain nombre de nos dirigeants et intellectuels, disaient que non seulement nous venions d’en prendre pour 20 ans, mais qu’en plus nous avions commis la faute politique majeure, de n’avoir pas proposé à notre peuple ,tout de suite, une issue au capitalisme ! Il me semble qu’aujourd’hui comme jamais se pose dans des centaines de milliers de têtes l’idée qu’on devrait peut être faire autrement ! Il nous faut de l’audace, et de l’enthousiame, car la période que nous vivons peut conduire au meilleur, comme au pire.Je n’ai pas pour ma part envie de continuer avec des alliances en haut, quelqu’elles soient, Le Front de gauche est mort aux régionales , tant mieux! que le P.C.F en soit encore à négocier des plateformes avec d’hypothétiques partenaires après ce que nous venons de vivre est affligeant. Mais on peut se passer de lui. J’aspire, pour ma part à une démocratie plus directe, c’est au peuple de voter les lois, débarrassons nous de tous ces politiciens qui nous coùtent de plus en plus cher et se moquent de nous en permanence, Inventons d’autres formes, c’est le moment de réfléchir, en bas .

    J'aime

    • C’est un peu gros de fustiger les politiciens qui ne pensent qu’à leur carrière quand on parle de Mélenchon quand même. Il a fait toute sa vie de la politique… Et je me répète une bonne fois pour toutes, nouvelles têtes ne veut pas dire jeunes.

      J'aime

  9. Militante au sein d’un collectif du fdg depuis 2011, j’affirme que les divisions des partis qui le compose sont responsables de son échec. Trop de calculs électoraux, d’intérêts partisans. Nous, les citoyens militants, nous n’avons rien pu faire contre cela.
    Actuellement, le pcf organise les lundis de la gauche et y convie meme des personnalités mediatiques dans l’espoir de primaires qui ne pourraient deboucher au final que par devoir aller voter pour un candidat socialiste

    Non, ce n’est pas sérieux et Jlu. Melenchon l’à très vite compris. Pourquoi lui en vouLoir? Il porte nos valeurs, souhaite mettre en place une assemblée constituante, une 6 ème Republique., construire une Europe non soumise a la loi de l’unique finance. De plus il s’engage à se retirer ensuite s’il le faut.

    Sa démarche n’à rien d’égocentrique, elle est courageuse.

    Plus le temps passe, plus les calculs pour de larges primaires à gauche se dévoilent. Comment penser que tous ces gens pourront s’entendre? Ils ont tant de divergences!

    Nous, citoyens engagés ou militants qui voulons construire un mouvement social, écologiste, solidaire, nous devons accorder notre confiance à la proposition de JLUC Melenchon.

    Agissons pour l’Humain d’abord, c’est une belle base qui peut et doit se renforcer, en cela les nouvelles propositions ont toute leur place.

    Jeanne caresmel

    J'aime

    • Il s’engage à se retirer ensuite s’il le faut ? Rien ne me dit qu’il le fera. Dire que sa démarche n’a rien d’égocentrique me semble osé personnellement. Il veut changer la manière de faire la politique alors que ca fait plus de 50 ans qu’il est élu…

      J'aime

  10. il me soulait déjà avec le voile, à hurler avec les réacs de gauche et de droite mais dernièrement sa défense minable de la non moins minable ministre socialiste après ses propos racistes aura eu raison de ma patience, il a perdu toute crédibilité ainsi que mon vote

    J'aime

  11. Je suis pas fan de Mélenchon, fan de personne d’ailleurs… Mais face à une élection qui va se faire entre un axe FN-LR-PS, soit dans un mouchoir de poche bien de droite ultra libérale, l’urgence absolue me paraît quand même de faire exister un vrai vote de vraie gauche, parce que là on part de très très loin par rapport à nos idées. Admettons que Mélenchon ait le melon, qu’il se présente pour satisfaire son ego … Là, tout de suite, je m’en fous, le plus important c’est de se rassembler derrière qui que ce soit qui ait une vague chance de fédérer un vote de gauche. Ça pourrait être un balai brosse, du moment qu’il a un programme vraiment de gauche je vote pour lui. On aura le temps plus tard de réfléchir à qui et comment incarner et porter au mieux nos idées, d’en débattre (on aime bien ça débattre…) Les vapeurs de pureté dont s’enivre une bonne partie de la vraie gauche me fatiguent….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s