Le leurre du racisme anti-blancs

Récemment, un colloque qui devait se tenir à Lyon a été annulé sous la pression conjointe du Printemps Républicain (associé comme d’habitude à la Licra) et de la fachosphère. Le thème dudit colloque ? « Lutter contre l’islamophobie, un enjeu d’égalité ? ». Ce n’est malheureusement pas la première fois que cette alliance réactionnaire s’attaque à de tels évènements en prétextant la préservation de la laïcité – dans la réalité, Printemps Républicain et extrême droite sont les premiers à dénaturer ce si beau concept porté par Jaurès et Briand pour n’en faire qu’un vulgaire voile qu’ils apposent sur leur haine et leurs névroses. Il est d’ailleurs assez ironique de constater que les mêmes qui étaient Charlie il n’y a pas si longtemps sont les premiers à cracher à la figure de la liberté d’expression.

Plus récemment encore, une pub Dove a créé la polémique par son racisme latent. On y voit en effet une femme noire se transformer en blanche. Bien que la publicité tente de modérer son propos en affirmant à la fin que « toutes les peaux sont belles » la séquence en question convoque des souvenirs nauséabonds de publicités bien racistes où l’on voyait un noir avoir la peau blanchie après s’être lavé – sous-entendant ainsi que la peau noire était synonyme de saleté. D’aucuns pourtant n’ont pas hésité à fustiger cette polémique, certains allant même jusqu’à dire qu’ils voyaient dans ladite polémique un racisme anti-blancs. Cette rhétorique du racisme anti-blancs a émergé il y a quelques années pour mieux soutenir la théorie des « territoires perdus de la République » et dire que les Blancs aussi étaient victimes de racisme dans notre pays. Je crois, au contraire, que cette notion de racisme anti-blancs est un leurre dans lequel nous ne devons pas tomber.

 

De la pensée systémique

 

Que postule en effet cette théorie sinon que les Blancs seraient tout autant victimes de racisme dans notre pays que les autres minorités ethniques ? Ecartons d’emblée une ambigüité qui pourrait poindre : il peut exister dans notre pays des actes discriminatoires voire racistes à l’encontre des Blancs. Cela suffit-il pour autant à théoriser un supposé racisme anti-blancs comme le font les tenants de la droite la plus-extrême et de l’extrême-droite ? Je ne le crois pas. De la même manière que l’on peut subir des actes de guerre (les attentats) sans pour autant être en guerre, il se peut que des Blancs soient victimes d’actes racistes (qu’il faut condamner de la manière la plus absolue qui soit) sans pour autant que l’on puisse parler de racisme anti-blancs dans notre pays.

Comment effectivement penser la question du racisme de manière pertinente sans aborder celle de la pensée systémique ? Le racisme ne saurait se définir par une simple conjonction d’actes racistes mais bien plus par le caractère à la fois systémique et institutionnel desdits actes c’est-à-dire qu’il peut bel et bien exister des actes racistes ou discriminatoires à l’égard d’une certaine partie de la population sans pour autant que l’on puisse dire que cette population est victime de racisme. Dans ce pays, les Blancs ne sont pas discriminés de manière systémique et institutionnelle. Les contrôles au faciès, les discriminations à l’embauche ou au logement sont subis par les minorités ethniques de notre pays. Agiter le leurre du racisme anti-blancs, c’est donc faire fi de toute dimension sociologique et systémique pour s’abaisser à un bien peu honnête travestissement de la réalité.

 

De quoi ce travestissement est-il le nom ?

 

Si parmi ceux qui défendent l’idée de la présence d’un racisme anti-blancs, certains le font de bonne foi sans s’intéresser réellement à la définition sociologique de la notion de racisme ni même se rendre compte de la myopie que comporte une telle position, ceux qui tirent les ficelles et attisent la flamme de ce faux racisme dans notre pays sont, eux, bien au courant de cet état de fait. Il va donc sans dire que ces pyromanes ont un agenda politique nauséabond dissimulé derrière cette muleta qu’ils brandissent dans les médias ou lors de leurs prises de paroles publiques. Je le disais plus haut, c’est avant tout la droite la plus extrême et l’extrême-droite qui sont coutumières de ces grognements – même si le courant vallsiste n’est pas en reste. Comment dès lors comprendre l’utilisation de cette notion par ces agitateurs de passions sombres ? Il me paraît évident que l’un des premiers rôles de ladite notion est de diviser Blancs et personnes issues des minorités. Diviser pour mieux régner, la maxime est vieille comme le monde mais elle semble encore fonctionner.

Qu’est-ce qui fait peur à la classe dominante sinon une alliance entre populations des quartiers populaires et populations péri-urbaines voire rurales qui sont tout autant précarisées ? Et quoi de mieux que de substituer à la question sociale la question ethnique pour tenir éloigner ces deux parties de la population française qui ont pourtant les mêmes intérêts (dégager la caste arrogante au pouvoir) ? Au-delà de ce ferment de division que représente cette notion, elle est également utilisée à foison pour se battre contre le, à mes yeux, véritable discours antiraciste. Je l’ai déjà écrit sur ce blog, l’antiracisme moral a été remplacé par l’antiracisme politique et nombreux sont ceux à être effrayés par ce grand remplacement qui bouleverse totalement la manière qu’ont les racisés de s’organiser. Agiter le leurre du racisme anti-blancs c’est donc expliquer qu’il n’y a pas que le racisme subi par les minorités ethniques et que donc elles feraient bien d’arrêter de se plaindre. Cette position fleure bon le relativisme abject et le refus obstiné d’accéder à des revendications pourtant basiques comme la fin du contrôle au faciès ou la mise en place d’une politique véritablement ambitieuse de lutte contre les discriminations, toutes les discriminations – un peu comme ces antiféministes qui nous expliquent que le patriarcat de notre société n’est pas si grave en prenant pour prétexte le fait que les femmes peuvent être ponctuellement avantagées dans certaines situations.

 

 

Nous le voyons donc, plutôt qu’une réalité avérée, le racisme anti-blancs est bien plus un outil utilisé par les élites de ce pays pour conserver à la fois leur prééminence économique, sociale mais aussi ethniques et faire en sorte que le renversement ne se produise jamais. Pour eux, les racisés n’ont pas à s’organiser et devraient encore laisser faire la Licra, SOS Racisme et tous ces repères à clown. Dans sa Lettre à Maurice Thorez, Aimé Césaire semble déjà décrire ce qu’il se passe aujourd’hui : « C’est assez dire que pour notre part, nous ne voulons plus nous contenter d’assister à la politique des autres. Au piétinement des autres. Aux combinaisons des autres. Aux rafistolages de consciences ou à la casuistique des autres. L’heure de nous-mêmes a sonné ». Jamais plus qu’aujourd’hui, ses mots n’auront été d’actualité. Faisons sonner le gong, il est plus que temps.

35 commentaires sur “Le leurre du racisme anti-blancs

  1. En plus de tout ce que tu critique ici, le racisme antiblanc est toujours « dénoncé » (notamment par Thomas Guénolé) en même temps que l’homophobie, le sexisme, l’antisémitisme…

    Alors déjà ce sont des mecs bourges blancs qui instrumentalisent le sexisme, l’antisémitisme et l’homophobie sans les vivre (1), qui en accusent les noirs et les arabes (2), et qui comparent ces violences à une oppression imaginaire (3) et les juifs et les LGBT aux blancs (des dominants) (4). Sachant que déjà plein de gens croient qu’il y a un privilège juif et LGBT, que ce sont les chouchous du pouvoir, que l’antisémitisme n’existe plus (sauf chez les noirs et arabes)…

    Et le Monde a publié un article récent qui reliait le racisme antiasiatique et antiblanc de la même manière…

    Enfin ce concept va souvent avec la « goyphobie » supposée des juifs.

    Ah oui, et puis les tenants de cette thèse se font les défenseurs des « blancs pauvres des cités » mais ne font rien pour améliorer leur situation matérielle, parlent à leur place et les instrumentalisent…
    (Parce que si ce phénomène existait vraiment, ce serait alors l’affaire des blancs qui le vivent dans leur quartier, pas des blancs bourges de toute façon).

    Bref, plein de discours tous plus dégueulasses les uns que les autres autour de ce concept…

    Aimé par 1 personne

    • « Trolldejardin »
      Le pseudo est bien adapté pour sortir de telles âneries.
      Si vous considérez que le racisme anti-blanc est une « opression imaginaire » que les LGBT ne sont pas privilégiés (discrimination positive vous connaissez ?), vous êtes sévèrement à côté de la plaque.
      Et effectivement certains juifs (pas tous) n’aiment pas les goys.. mais vous vivez sur quelle planète ? Le pire c’est que vous débitez des âneries sans honte. Ça fait peur..

      J'aime

  2. Je n’ai jamais lu un article aussi stupide. Déjà vous mentionnez la fameuse pub dove. Vous êtes au courant depuis le temps que la publicité en question n’était absolument pas raciste ? http://www.jeuneafrique.com/481922/societe/non-cette-pub-dove-nest-pas-raciste/

    Ensuite, vous vous contredisez. Vous affirmez qu’il y’a des actes discriminatoires voir racistes envers les blancs en France, ce qui est vrai. Par contre, vous refusez de parler de racisme anti-blanc en France ? Comment peut-on se dire sérieux en faisant une telle contradiction ?

    Vous sortez le fameux argument bidon du « les blancs ne subissent aucun racisme systématique et institutionnel ».

    Vous êtes au courant que le racisme peut aussi être individuel ? Un groupe de noirs tabassant un blanc pour la seule et unique raison qu’il est blanc s’est déjà vu en France et c’est la preuve irréfutable que le racisme anti-blanc existe que vous le vouliez ou non.

    Quand on écrit « mort aux blancs » sur un mur, c’est du racisme anti-blanc que vous le vouliez ou non.

    La définition du mot racisme c’est de faire une hiérarchisation des races. Le racisme n’est pas uniquement institutionnel. Votre article bidon est complètement biaisé. D’ailleurs il n’existe pas de racisme d’État en France donc les actes commis contre les noirs ne sont pas du racisme si je suis votre raisonnement.

    Le concept de racisme anti-blanc n’est pas un leurre, c’est malheureusement une réalité, et le nier en écrivant des énormités est assez incroyable.

    J’aurais franchement espéré que ce blog soit parodique, là, dire ces âneries aurait été excusable.

    Reconnaître la véracité du racisme anti-blanc n’est pas une question d’orientation politique. C’est un fait. Point.

    J'aime

    • Si tu es trop stupide pour saisir la nuance entre des actes discriminatoires isolés et la présence d’un système discriminatoire (qui est la définition du racisme en termes sociologiques) je ne peux rien pour toi. Il y a zéro contradiction, juste un raisonnement à plusieurs échelles. Sinon quant à ton agressivité je te la laisse, ca prouve sans doute que j’ai touché juste

      J'aime

      • Non mais crétin, relis la définition du mot « racisme » avant de déblatérer des stupidités. Le racisme c’est penser que telle ou telle race est inférieure aux autres (ou supérieure) pour telle ou telle raison. Les actes discriminatoires isolés envers un individu en raison de sa couleur de peau, de ses origines ou n’importe quel critère racial, ça reste du racisme individuel. On vous dit 100 fois que le racisme n’est pas uniquement systématique, vous allez imprimer ça quand ? Sinon, ça voudrait dire qu’en France le racisme n’existe pas du tout vu qu’il n’existe aucun racisme d’État en France.

        « Il y’a zéro contradiction juste un raisonnement à plusieurs échelles »

        Non y’a une forte contradiction entre avouer l’existence des actes racistes et discriminatoires à l’égard des blancs en France et nier l’existence d’un racisme anti-blanc en France. C’est une énorme contradiction montrant ton inculture et ta mauvaise foi profonde.

        Non, ça montre juste que tu déballe des conneries, ni plus ni moins.

        J'aime

      • Et toi renseigne toi sur la définition du mot racisme et remets toi en question car tu es sévèrement à côté de la plaque. Et apprends que le racisme s’exprimer sous différentes formes et pas uniquement systématiquement. Non je pollue rien du tout, je remets les pendules à l’heure. Et si je m’aperçois que tu dis encore de la merde, je me gênerais pas pour te le faire remarquer une seconde fois. Mais bon, on ne peut pas discuter avec toi, tu es borné et tu ne veux pas voir la réalité en face.

        J'aime

      • Mdr d’accord. Y a une différence entre la définition dans le dico et la définition sociologique mais bon après c’est moi qui suis borné. Eh bien écoute n’hésite pas, ca me permettra de démontrer une nouvelle fois ton inculture crasse

        J'aime

      • Ouais en fait, tu cherche juste à noyer le poisson avec des excuses à deux sous. Le racisme c’est aussi une question de faits et les faits montrent clairement l’existence d’un racisme anti-blanc en France. Au bout d’un moment, il faut sortir de chez soi.

        Et c’est toi l’inculte, je rajouterais ignorant et stupide à ton pedigree.

        J’ai remarqué que tu penches plus du côté de Mélenchon. Ça explique tout. Tu ne fais que répéter les conneries de ton gourou, c’est logique.

        Nier l’existence d’un racisme, c’est être partisan de ce racisme donc un raciste refoulé.

        J'aime

      • Bah si pour toi parler de sociologie c’est noyer le poisson alors ouais j’essaye de noyer le poisson. C’est toi qui veut pas comprendre que le racisme en sociologie c’est quelque chose de systémique mais bon t’as l’air borné comme tout c’est pas très grave.

        Ah tiens, le procès d’intention c’est une case que tu n’avais pas cochée encore. C’est que tu dois être à court d’argument pour me sortir que je suis un gourou aveuglément, d’un côté c’est mignon.

        Bah va au bout de ta logique dis le que je suis un grand remplaceur sinon c’est pas drôle.

        J'aime

      • C’est toi qui ne veut pas comprendre que la sociologie n’est pas nécessaire pour reconnaître un racisme, et que la définition du mot racisme en sociologie est réductrice puisqu’un racisme n’est pas uniquement systématique. Mais bon, t’as l’air inculte c’est pas grave.

        Aucun procès d’intention de ma part, c’est un détail qui s’explique. Mélenchon n’est pas ce qu’on pourrait appeler un supremaciste blanc. Puis j’ai sorti plus d’arguments que toi et toi tu ne fais que répéter « oui mais la définition du mot racisme en sociologie c’est qu’il est systématique » alors que cet argument est irrecevable.

        Maintenant que tu parles de grand remplacement (bien que ce ne soit pas le coeur du débat), ton pseudo est-il aussi ton prénom ? Tu es blanc ? Si oui, tu es un ethno-machiste, si non, un simple raciste des blancs qui ne s’assume pas. Alors ?

        J'aime

      • Ça c’était pas un argument, c’était purement gratuit. Ben oui vu que tu élude mes arguments et que tu veux jouer au plus crétin…

        J'aime

      • Aucune affirmation bidon, c’est pas parce que tu décrètes qu’une affirmation est bidon qu’elle l’est
        D’ailleurs je peux pas être raciste anti-blancs vu que j’ai un ami blanc et une petite amie blanche

        J'aime

      • Ce n’est pas moi qui le décrète, les faits te donnent tôrt, pas de ma faute.

        Très drôle. Au moins à défaut d’être crédible, tu as de l’humour.

        J'aime

      • Bah non aucun fait ne me donne tort en fait, c’est toi qui invente une interprétation des faits. Sur ce j’ai autre chose à faire de ma journée que la passer à parler avec le propriétaire d’un site de réinformation.

        J'aime

      • Ben si les faits te donnent tôrt, c’est toi justement qui interprète les faits à ta manière en niant le racisme anti-blanc.

        Ha tu fais aussi dans le procès d’intention ? Un partout, balle au centre.

        J'aime

      • Bah non mdr mais bon tu veux pas comprendre la question du racisme systémique tant pis.

        Zéro procès d’intention je ne fais que reprendre l’à propos de ton site. T’as décidément du mal avec les définitions des termes

        J'aime

      • Non c’est toi qui ne veux pas comprendre que le racisme n’est pas uniquement systématique et que c’est réducteur de voir les choses ainsi. Mais bon si ça t’arrange…

        Oui j’ai pas dit le contraire mais en quoi le fait que je tienne un site de réinformation a un lien avec notre débat ? Aucun donc c’est un procès d’intention.

        J'aime

      • Bah non c’est toi qui vient parler baver sur un papier parlant de racisme systémique mais bon t’es pas à une contradiction près.

        Ah mais je ne l’ai pas utilisé comme argument dans notre débat, tu sais lire ou pas ?

        J'aime

      • « Mais bon t’es pas à une contradiction près »

        Dixit celui qui est capable de sortir qu’il existe des actes racistes et discriminatoires à l’égard des blancs mais qui refuse d’admettre l’existence du racisme anti-blanc en France. T’es un spécimen intéressant toi..

        Ben pourquoi tu l’as sorti alors ?

        J'aime

      • En fait ça doit être trop fin pour toi de comprendre qu’il peut exister des actes racistes et discriminatoires sans pour autant qu’il existe un racisme systémique dans le pays.

        Pour te dire que je ne te répondrai plus parce que je n’ai pas que ça à faire de parler avec qqun qui a tes idées

        J'aime

      • Ça doit être trop fin de comprendre que le racisme n’est pas uniquement systémique (magnifique débat où je fais un monologue face à un ignare, ha lala) et qu’on peut effectivement parler de racisme anti-blanc en France. Tu vas imprimer quand que ton excuse est irrecevable ?

        Ben pourtant tu continues de parler au facho/néonazi/réactionnaire que je suis ^^

        Et moi je n’aime pas non plus tes idées et j’essaie de parler. Mais autant parler à un mur..

        J'aime

      • Et je n’ai pas dit que tu l’avais utilisé comme argument. J’ai demandé le rapport. Tu me reproche tes propres défauts décidément.

        Ha et je pensais que tu avais autre chose à faire que de parler avec moi.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s