Le Média, entre bouffées d’oxygène et d’arrogance

La semaine dernière a eu lieu la soirée de lancement de Le Média. Après un manifeste paru dans Le Monde, les fondateurs de ce nouveau média qui se voudra alternatif – et qui démarrera le 15 janvier prochain – ont mis à profit cette soirée (qui a duré près de trois heures) pour appeler au soutien financier. Ils en ont également profité pour expliquer quelle allait être leur démarche et comment ils entendaient faire fonctionner ce média qui se proclame à la fois collaboratif, antiraciste, écologique et bien d’autres choses. Aussi avons-nous pu apprendre que Le Média proposerait quotidiennement, du lundi au vendredi, un journal de 20h.

S’il va sans dire que le surgissement d’un nouveau média alternatif et indépendant doit selon moi être soutenu tant le système médiatique est aujourd’hui détenu à 90 voire 95% par une poignée de milliardaires qui se servent desdits médias comme d’agences de communication pour mieux promouvoir leurs industries de manière plus ou moins explicite, Le Média n’est pas non plus exempt de certaines critiques et notamment de la volonté qui semble être la sienne de préempter la position de média indépendant et alternatif, nous y reviendrons. En revanche là où ce nouveau média est porteur d’une réelle nouveauté politique, que je trouve personnellement enthousiasmante, c’est précisément dans le fait qu’une forme d’union embryonnaire à gauche paraît s’être mise en place.

 

La mise au point salvatrice

 

Dans une tribune publiée sur le site de Marianne, Aude Rossigneux, la future rédactrice en chef de Le Média, plaide pour une « subjectivité honnête des journalistes ». C’est sans doute l’une des avancées majeures portées par Le Média, celle de faire une mise au point radicale sur la supposée objectivité de certains organes de presse. Depuis des années en effet, plus encore lors de la dernière campagne présidentielle et la victoire d’Emmanuel Macron, certains grands médias se parent de la vertu de l’objectivité ou de la neutralité pour mieux attaquer les autres médias considérés comme partisans. J’ai déjà écrit à de nombreuses reprises sur ce blog à quel point je trouvais que cette prétendue objectivité était en réalité la plus idéologue des idéologies mais il me paraît important de revenir sur ce point avec le lancement de Le Média.

Le Média, en effet, se propose d’attaquer frontalement lémédias selon la formule de Frédéric Lordon. A cet égard, Le Monde fait sans doute figure de caricature lui qui prétend être le média le plus objectif de tous les médias objectifs et qui n’a pas hésité à lancer son fameux Décodex, véritable résurgence de l’index que l’on utilisait au Moyen-Age. Je suis de ceux qui pensent que l’objectivité n’existe pas, qu’elle est un leurre, qu’à partir du moment où l’on est un sujet pensant, se prétendre objectif est tout au plus ridicule. Il n’y a qu’à les voir s’époumoner en chœur « nous sommes objectifs » pour s’apercevoir qu’ils ne se rendent même pas compte que cette phrase constitue un merveilleux oxymore. Je ne crois pas que le rôle des médias soit d’être objectifs ni même neutres. Au contraire, c’est précisément le pluralisme des subjectivités qui permet d’avoir une vision globale et équilibrée des choses. Comme le disait si génialement Albert Camus, journaliste éminemment engagé, « le goût de la vérité n’empêche pas de prendre parti ». A ce titre, la naissance de Le Média est une véritable bouffée d’oxygène qui vient rappeler que l’objectivité journalistique n’est qu’un mythe et que ladite objectivité est un refuge idéologique, une manière de défendre les idées dominantes.

 

La tentation monopolistique

 

Néanmoins, cette véritable bouffée d’oxygène constituée par la naissance de Le Média est contrebalancée par une tentation très désagréable de sa part de vouloir se placer en parangon de la presse indépendante et alternative. Il est très bien qu’un tel média voit le jour, je vois en revanche d’un très mauvais œil ce qui semble être une volonté d’explique que c’est Le Média qui va créer la presse indépendante et alternative dans ce pays. Bien que sur le plateau étaient présents des membres d’autres médias indépendants et alternatifs par moments (Le Comptoir, Le Vent se lève, etc.) la musique de fond qui se fait entendre – de la tribune publiée dans Le Monde à la soirée de la semaine dernière – est bien celle d’une tentation de s’arroger le monopole de l’information indépendante et alternative.

« Quand l’information et la culture sont trop souvent traitées comme des marchandises, quel rôle les citoyen•ne•s peuvent-ils encore jouer pour faire vivre le pluralisme et le débat ? Cette question appelle une réponse qui ne saurait attendre ». Ces mots sont ceux du fameux manifeste publié dans Le Monde. Je trouve la position qui est celle de Le Média particulièrement insultante à l’égard des dizaines de médias qui tentent depuis parfois bien des années de faire exister une information à la fois indépendante des puissances financières et politiques mais également alternatives au système en place. Médiapart, Reporterre, Regards, Le Monde Diplomatique et tant d’autres apprécieront sans doute ce crachat à la figure que représente le positionnement de Le Média. Ces mêmes médias ont d’ailleurs publié un texte pour expliquer leur étonnement. D’ailleurs, le nom choisi par Le Média est selon moi révélateur puisqu’il postule que ce média serait le seul réellement indépendant et alternatif, ce que n’a pas manqué de répéter Aude Rossigneux au cours de la soirée.

 

L’union embryonnaire ?

 

Malgré cette critique sévère mais que je crois juste, Le Média est réellement porteur d’un enthousiasme que l’on ne pourrait nier. Il est en effet en train de réussir un embryon de ce qui n’a pu se faire au cours des échéances électorales, à savoir l’union de la gauche, de tous ceux opposés au système politico-économique actuellement en place et il est évident que ceci est une grande et bonne nouvelle. Bien que Le Média soit clairement proche de la France Insoumise, il est parvenu à agréger autour de lui un nombre certains de personnalités politiques de la gauche de Philippe Poutou à Arnaud Montebourg en passant par Noël Mamère. Tout ceci n’est évidemment pas l’arrivée mais simplement le départ d’une union qui pourrait, soyons fous, se matérialiser électoralement dans les prochaines échéances.

En somme, pour paraphraser Churchill, ce n’est pas la fin, ni même le début de la fin, tout juste est-ce peut-être la fin du début. Je crois en effet fermement que la bataille des idées est la mère de toutes les batailles et que c’est parce que la gauche a abandonné les préceptes de Gramsci sur la bataille culturelle et les a laissés à la droite qu’elle s’est écroulée. D’ailleurs au cours de la dernière campagne électorale, Jean-Luc Mélenchon tout comme Benoît Hamon ont réenclenché cette bataille culturelle. Celle-ci est une construction de longue haleine et c’est bien pour ça que je considère la création de Le Média et l’union embryonnaire qu’il draine comme une véritable bouffée d’oxygène. L’union qui n’a pu se faire en raison de manœuvres politiciennes de part et d’autre finira peut-être par voir le jour par le biais de ce média.

 

Nous le voyons donc, la création de Le Média, par-delà les critiques qui peuvent lui être faites – et qu’il prendra, je l’espère, en considération – est porteuse d’un véritable espoir. Nous attendrons bien évidemment de voir ce qu’il proposera afin de pouvoir juger sur pièce mais toute création d’un nouveau média indépendant et alternatif doit selon moi être soutenu tant la prééminence des grands milliardaires est grande sur le système médiatique. Lors de son discours de remise du Prix Nobel, le grand journaliste et écrivain Albert Camus définit à la fois le métier de journaliste et d’écrivain par ces quelques mots : « Quelles que soient nos infirmités personnelles, la noblesse de notre métier s’enracinera toujours dans deux engagements difficiles à maintenir : le refus de mentir sur ce que l’on sait et la résistance à l’oppression ». Puissent ces paroles guider notre action.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s