Honte

Aujourd’hui j’ai honte d’être Européen. L’UE qui prétendait lutter pour les droits de l’homme est morte depuis bien longtemps. Aujourd’hui cette UE regarde des femmes, des hommes et des enfants se noyer à ses portes. Une personne grotesque et ridicule a osé parler de « submersion migratoire » comme si l’effroi et la consternation ne suffisaient pas. En 1936 nous avons regardé les Républicains espagnols se faire massacrer sans broncher. Aujourd’hui nous regardons les syriens sombrer dans leur cauchemar (parce que non ce n’est pas un rêve qu’ils vivent pour venir en Europe mais bien un cauchemar au vu de leur situation dans leur pays). Ce qui fait peur ce n’est pas le bruit des bottes mais le silence des pantoufles. Si l’humanité qu’on nous propose c’est celle la, de laisser des petits enfants se noyer et se retrouver échoués sur nos côtes, alors laissez moi être un monstre et revendiquer ma non-appartenance à cette humanité immonde.

4 commentaires sur “Honte

  1. Oui, moi aussi, j’ai pleuré, puis j’ai eu honte, maintenant j’ai la rage…
    La rage parce qu’un communiqué laconique de l’Elysée parle des réfugiés en des termes si vagues, mais si précis pour ce qui concerne « séparer le bon grain de l’ivraie » (réfugiés humains versus réfugiés économiques) ça sent la non intention de faire quoique ce soit !
    Je ne veux pas de cette Europe qui piétine tous les humains… pour mieux se prosterner devant la finance !

    Aimé par 1 personne

    • J’ai suivi la même évolution que toi. L’UE, je ne crois plus en elle depuis un moment (y a qu’à voir mes articles) mais là c’est le dernier point de non-retour. C’est plus l’UE qui me dégoûte c’est l’humanité, je ne veux plus de cette humanité immonde, laissez moi être un monstre…

      J'aime

  2. Ce matin j’ai vu cette photo et tout s’est arrêté
    Un sentiment de vide absolu m’a envahit
    Là, sur cette photo j’ai vu mon fils et j’ai pleuré
    J’ai pleuré et je me suis caché de peur qu’on me voit
    Et puis ma rage et ma colère ont remplacé ma peine
    Là, sur cette photo j’ai vu mon fils, et je n’ai rien fait
    On rejette sa peur, comme la mer rejette l’enfant
    Je te rends le fils dont tu ne veux plus et avec lui tes restes d’humanité
    Alors là, sur cette photo j’ai vu le dernier fils l’homme

    Aimé par 1 personne

    • C’est terrible et cette photo nous met tous en face de nos responsabilités ! Je prépare un article plus long à propos de cet événement et de ce que j’ai pu ressentir avec un titre simple mais, je pense, puissant: « Laissez moi ne pas être normal »

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s