Le tournant sécuritaire

Après m’être penché sur la politique extérieure que mène la France depuis les attentats du 13 novembre, je m’attaque au pan intérieur des conséquences induites par les attaques subies par notre pays il y a deux semaines. Aux yeux de tous les observateurs, François Hollande a opéré un virage presque à 180° en matière sécuritaire à la suite du drame qui a bouleversé la France. « Le pacte de sécurité est supérieur au pacte de responsabilité » a-t-il tonné devant le Congrès le lundi suivant les attentats. Ce faisant, il prend des airs de Reagan qui, en son temps, affirmait lui aussi que la défense de son pays n’avait pas de prix et qu’entre le creusement du déficit et la sécurité de ses concitoyens le choix était fait.

En 1983, un autre François, lui aussi président socialiste, fit le choix d’un tournant surprenant : celui de la rigueur. Le Mitterrand européen prit alors le pas sur le Mitterrand socialiste comme il est coutume de dire. Le reniement économique n’aura pas attendu aussi longtemps du côté de Hollande. Cela fait, en effet, bien longtemps qu’il a fait le choix de mener une politique de l’offre et qu’il est ouvertement social-libéral. Finalement, en prenant ce virage sécuritaire, le président se coupe définitivement de la tradition de la gauche. Le seul fil qui le reliait encore à sa famille politique concernait les questions de justice et les questions sociétales. Il n’existe plus désormais. François Hollande avait le choix entre le reniement total et les critiques sur un supposé laxisme de la droite et de l’extrême droite. Il a choisi le reniement et il aura les critiques.

Etat d’urgence ou état de siège ?

Des centaines et des centaines de perquisition d’appartements, la fouille de nombreux lieux de la communauté musulmane (restaurants en particulier), l’impression d’une parenthèse au cours de laquelle l’Etat de droit ne fonctionne plus comme il faut voilà autant de sentiments ressentis depuis la promulgation de l’état d’urgence par le président de la République. Sans compter les multiples propositions délirantes qui sont venues accompagner cet état de siège : interdire les prêches en arabe dans les mosquées (ce qui est complètement illusoire) ou encore enfermer toutes les personnes fichées S. Lorsque l’on sait que près de 10 000 personnes le sont et quand on connait l’état carcéral de la France cette proposition fait sourire. Néanmoins, le plus important (ou grave, c’est selon), c’est que la fiche S n’a aucun pouvoir juridique.

Enfermer les personnes fichées S reviendrait donc à autoriser la police à enfermer des personnes sur présomptions sans passer par un juge. Ah qu’il est beau l’Etat de droit que certains nous proposent. François Hollande a décidé d’agir contre le fameux ennemi de l’intérieur. En voyant s’agiter le gouvernement de la sorte, une phrase de Clémenceau me revient à l’esprit : « Ma politique étrangère et ma politique intérieure, c’est tout un. Politique intérieure, je fais la guerre ; politique étrangère, je fais la guerre. Je fais toujours la guerre ». Toutefois, une question se pose quand on voit le nombre de perquisitions : ou bien nous avons fait n’importe quoi depuis janvier ou bien nous faisons n’importe quoi depuis le 13 novembre. Comment expliquer, sinon, que malgré la loi sur le renseignement tant décriée des perquisitions de cette ampleur n’ait pas été faite avant ? Si, comme le dit Bernard Cazeneuve, le gouvernement considère qu’il n’y a pas eu de faille dans les services de sécurité alors il reconnait implicitement que les perquisitions menées tous azimuts depuis deux semaines ne sont que de la communication politique.

La victoire intellectuelle du FN

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité ». La France, pays des droits de l’Homme et du citoyen aurait-elle oublié l’article premier de la déclaration ? Ou du moins François Hollande l’aurait-il oublié ? Sa proposition de déchoir de leur nationalité les binationaux potentiellement terroristes laisse en tous cas songeur. Non seulement il n’est pas prouvé, loin de là, que cette mesure soit efficace sur le long terme. Un des terroristes du 13 novembre n’était-il pas d’ailleurs syrien ? Voilà donc la réponse du PS. Jean-Christophe Cambadélis disait récemment que les valeurs décidaient de tout à gauche. Cet épisode continue à nous prouver qu’elles ne décident de rien et que c’est la lâcheté ou un pragmatisme d’épicier qui règnent en maitres dans les têtes pensantes de la gauche.

Pendant ce temps, le FN savoure et fanfaronne. Marine Le Pen s’est en effet félicité que ses idées soient reprises et légitimées par l’exécutif. Faut-il voir dans l’action de François Hollande une forme de fuite en avant à l’approche des régionales ? Dans tous les cas les actions menées en ce moment participent à la droitisation de la société française sur les questions de société et sur la question identitaires. Raffaele Simone s’inquiétait déjà du basculement à droite de l’Occident dans Le Monstre doux, l’Occident vire-t-il à droite ?. Force est aujourd’hui de constater que cette dynamique se renforce, bien aidée par l’action des partis de gauche de gouvernement qui, lentement mais surement, épousent les positions des partis de droite voire d’extrême droite sur beaucoup de sujets de société. Il est aujourd’hui urgent pour la pluralité démocratique que la voix progressiste se trouve de nouveaux hérauts pour la défendre.

Beaucoup de spécialistes nous expliquent depuis le 13 novembre que les Français doivent se préparer à sacrifier certaines de leurs libertés pour renforcer leur sécurité. Cette espèce de marchandage entre liberté et sécurité me semble quelque peu malsaine. Surtout prenons garde à ne pas nous retrouver perdant des deux côtés car comme l’a si justement dit Benjamin Franklin en son temps : « un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s