L’affaire Mennel ou la défaite de la pensée

Vendredi, dans un message vidéo d’un peu moins de deux minutes diffusé sur les réseaux sociaux, Mennel Ibtissem annonçait son retrait de The Voice, le télé crochet de TF1. La jeune femme a pris cette décision après avoir subie une campagne d’une rare violence sur Twitter notamment où, après l’exhumation de quelques anciens tweets, la fachosphère et le Printemps Républicain – qui forment chaque jour un peu plus une seule et même entité – réclamaient à corps et à cri son exclusion de l’émission par TF1. Je ne suis pas un fervent téléspectateur de la chaîne appartenant à Martin Bouygues, encore moins quelqu’un qui apprécie les télécrochets de ce type mais il me semble que cette affaire dépasse allègrement le cadre de la simple télévision ou des émissions musicales.

Elle est en effet un nouveau révélateur du climat délétère qui règne dans notre pays et de la montée en puissance toujours plus grande et terrifiante de cette police de la pensée dont Laurent Bouvet ou Yvan Rioufol sont les têtes de gondole. Je l’avais déjà écrit il y a un moment et tout semble empirer, il y a une réelle hystérie dans ce pays à l’égard des musulmans et de l’Islam. Cette affaire Mennel, puisqu’il faut l’appeler ainsi, vient rappeler avec cruauté à quoi sont près les tenants d’une ligne identitaire absolue pour voir leurs idées triompher et les musulmans cloués au pilori. Dans la France de 2018, en effet, une personne de confession musulmane – ou une personne apparentée comme tel – doit, selon certains, montrer deux fois plus patte blanche que les autres. Voilà la triste réalité de ce pays fourbu et usé.

 

Deux poids deux mesures

 

Ecartons d’emblée une ambigüité qui pourrait poindre, les tweets pour lesquels Mennel a été incriminée et qui ont conduit à une véritable chasse aux sorcières peuvent choquer certaines personnes, en particulier les proches des victimes des attentats. Ils peuvent être considérés comme au mieux maladroit. Cela fait-il d’elle une criminelle ou un soutien des terroristes ? Absolument pas. Si se poser des questions lorsque se produisent des attentats revient à être du côté des terroristes alors dans leur vision simpliste et manichéenne, le Printemps Républicain et la fachosphère vont devoir classer un nombre conséquent de personnes dans cette case-là.

Au-delà de cet état de fait, il existe un certain nombre de personnes à l’audience bien plus grande que Mennel Ibtissem qui ont pu, par le passé, avoir des propos remettant en cause les versions officielles par rapport aux attentats. Comment, en effet, ne pas penser à Mathieu Kassovitz qui affirme encore aujourd’hui avoir de nombreux doutes sur la version officielle des attentats du 11 septembre ? Il ne me semble pas avoir entendu les mêmes qui ont pourchassé Mennel pousser des cris d’orfraie en entendant de tels propos. Leur tartufferie n’a d’égal que leur bassesse. De la même manière, les premiers à expliquer qu’il faut séparer l’artiste de l’homme dans le cas d’agression sexuelle sont bien peu prompts à adopter la même position quand il s’agit d’une jeune femme musulmane. Parce que le nœud de la question est bel et bien là, c’est parce que Mennel est une musulmane qui a chanté avec un turban sur la tête que tout cela s’est produit.

 

 

La laïcité abandonnée

 

Les déterreurs de tweet seraient-ils allés fouiller le compte de Mennel si elle ne portait pas le turban sur scène ? J’en doute fortement. D’ailleurs, elle est la seule à avoir subi ce contrôle au faciès numérique. Sans vouloir chercher à excuser des tweets maladroits, qui n’a jamais tenu des propos que l’on pourrait retourner contre lui sur les réseaux sociaux ? Leurs méthodes sont toujours les mêmes, cibler les personnes musulmanes pour démontrer, in fine, dans leur vision du monde simpliste et bornée que tous les musulmans sont solidaires de l’islamisme – qui est différent du terrorisme mais que ces idiots utiles des terroristes confondent par cynisme ou débilité, je vous laisse trancher. Très vite, en effet, le débat sur Mennel s’est déporté. Parti de quelques tweets somme toute pas scandaleux, la jeune fille a ensuite été accusée d’accointances avec les « islamistes » (sans que l’on sache très bien s’il s’agit du courant politique ou des terroristes dans la bouche de ceux qui vocifèrent) sans qu’aucune preuve ne soit fournie.

La horde de la haine s’est empressée d’expliquer que le fait de porter un voile à la télévision était un moyen de mener un combat politique. Il est toujours succulent de voir les personnes prétendant défendre la liberté des femmes expliquer auxdites femmes comment elles devraient s’habiller. C’est au nom de la laïcité, comme d’habitude, que ces défenseurs de la haine disent avoir agi. A leurs yeux c’est cette même laïcité qui exige qu’une femme voilée ne puisse pas participer à une telle émission. Rappelons-le, la laïcité française n’est rien d’autre que la neutralité de l’Etat vis-à-vis du fait religieux, pas son expulsion de l’espace public. Il est grand temps de cesser d’abandonner la laïcité aux mains d’apprentis sorciers qui s’en servent pour vomir leur haine de l’Islam et des musulmans tout comme il est urgent d’arrêter d’appeler leur doctrine identitaire et réactionnaire laïcité agressive, offensive ou je ne sais quelle bêtise. Leur vision des choses n’a rien à voir, ni de près ni de loin, avec la laïcité française. D’ailleurs même la loi de 2004 sur l’interdiction du voile à l’école n’aurait pas dû être défendu au nom de la laïcité car ceci est un détournement de son principe.

 

L’injonction à la discrétion

 

Mennel a donc été clouée au pilori parce qu’elle est musulmane et qu’elle portait un voile sur le plateau de The Voice. Je ne le répèterai jamais assez mais ce qu’il s’est passé la semaine dernière est à la fois gravissime et révélateur de beaucoup de choses dans notre pays. Derrière Mennel, ce sont toutes les personnes de confession musulmane qui sont effectivement visées, en particulier les femmes qui portent le voile. Le message envoyé est clair et limpide : soyez discrets sinon nous vous briserons médiatiquement. Pour ces tristes personnages tout acquis à leurs passions tristes, il est en effet intolérable qu’une personne musulmane ou apparentée comme tel décide de ne pas rester à sa place. Le message qu’ils envoient à travers l’affaire Mennel est d’une violence symbolique inouïe et leur autocongratulation à l’annonce du départ de la jeune fille est là pour en attester.

Le procédé est en effet bien connu, toute personne qui refuse de baisser la tête et de penser comme elle est destinée – certains diront condamnée – à subir ce genre de campagne calomnieuse dont le but, à peine voilé, est de réduire au silence les voix discordantes qui ne pensent pas comme les membres de cette mouvance allant de Laurent Bouvet aux sites de l’extrême-droite la plus radicale en passant par Manuel Valls. Je peux personnellement en témoigner ayant eu à subir le même genre de traitement – moins long il est vrai – que celui qui a frappé Mennel. Le but n’est ni plus ni moins que d’ostraciser toute personne musulmane ou tout simplement arabe de l’espace public en la faisant taire par cette injonction à la discrétion absolument odieuse. Je le disais plus haut, au-delà de Mennel c’est toutes les femmes voilées qui sont visées, une manière de leur dire de se tenir à carreau et de ne pas se la ramener parce qu’elles ne sont pas les bienvenues ici.

 

La tête relevée

 

D’aucuns verront dans ce billet la marque d’une victimisation. Dans leur logique éculée, en effet, les membres de cette mouvance utilisent presque toujours le même procédé : vomir leur haine partout, tout le temps, puis crier à la victimisation et se plaindre que l’on n’a plus le droit de rien dire. Pour leur répondre très clairement, non je ne me victimise pas, je les méprise plutôt au plus haut point. Si eux n’ont pas le courage d’assumer leurs positions liberticides et identitaires, de mon côté je suis tranquille avec mes engagements. Je ne me victimise pas parce que je n’ai pas peur de vous. Vous pensez remporter des victoires et jubilez à l’idée que les musulmans se terrent chez eux par peur de vous mais vous vous trompez sur toute la ligne, sans doute en raison de vos raisonnements à courte vue.

De tous temps, les communautés sur qui l’opprobre était jeté comme vous le faites actuellement avec les musulmans se sont organisés. Dans le malheur que peut constituer la stigmatisation, il existe quelques bénéfices, rares mais puissants. Vous savez c’est souvent du fond des ténèbres les plus puissantes que jaillissent les lumières les plus belles. Vous croyez faire taire les femmes musulmanes, voilées en particulier, et les laisser se complaire dans une position victimaire mais celles-ci ne vous attendent pas pour s’organiser. Les femmes musulmanes, voilées ou non, poursuivent des études, s’engagent dans la vie de la Cité, obtiennent des diplômes et se montrent immensément plus utiles que vous à l’avancée de ce pays qui est aussi le leur, ne vous en déplaise. Je ne me victimise pas parce que la peur n’est en réalité pas de mon côté mais du vôtre. Tôt ou tard le grand remplacement intellectuel vous balaiera, vous et vos idées rances. Prenez garde, nous sommes là, la tête levée et nous savons que l’heure de nous-mêmes a sonné.

19 commentaires sur “L’affaire Mennel ou la défaite de la pensée

  1. Je pense que cette triste histoire va bien au-delà de la prétendue « défense de la laïcité ».
    Il s’agit purement et simplement de racisme.

    Et oui, Mennel est bel et bien une « victime » de ce racisme.
    L’une des « journalistes » présentes ayant prétendu qu’il n’était pas séant de chanter en arabe. Ce qui démontre au passage l’inculture crasse de tous ces gens.

    Mennel est une victime du racisme ambiant, comme Rokhaya Diallo l’a été, en étant exclue du conseil du numérique, non pas en raison d’un manque de compétences (au contraire) mais à cause de ses idées, de sa couleur de peau et de sa religion réelle ou supposée.

    Effectivement, le seul tort de Mennel a été de participer à un pareil cirque médiatique, pour moi sans intérêt. Mais elle en avait le droit, comme n’importe qui.

    J’ai moi-même écrit un billet sur le sujet hier :

    https://cafemusique.wordpress.com/2018/02/11/ma-chanson-du-dimanche-idir-et-mennel/

    Enfin, j’aurais pu écrire moi-même le tweet en question : les vrais terroristes, ils portent des costumes et des cravates, et ils gouvernent, dans le monde entier. Et ils affament, volent, pillent, violent, tuent, légalement, des millions de gens.

    Aimé par 1 personne

  2. Je souhaite à cette jeune femme de connaître le succès (si tel est son désir ?) en dehors de la machine à décerveler de chez Bouygues. Je sais que dans notre pays de gros crétins et crétines en haut lieu jubilent de toute cette merde qu’ils ont initiée car pour cacher leur incompétence et leur veulerie ils n’ont d’autre solution que de créer des contre-feux et des cibles faciles pour des gens désespérés par leur politique. Ces cibles étant : immigrés, arabes islam. L’histoire leur étant inconnue, puisque leur grande inculture n’a d’égale que leur immense bassesse, ils ont oubliés qu’un jour ou l’autre tous les peuples se libèrent de leurs chaînes aussi longues et aussi solides soient-elles.

    Aimé par 1 personne

  3. Quoi? Cette Mennel aurait chanté en ANGLAIS ??
    O mon pays aux millions d’arabes, aux centaines de milliers d’italiens, polonais, alsaciens, espagnols, basques, kabyles, portugais, bretons,…
    Et elle vient rendre hommage à une communauté de qq dizaine de milliers de personnes, profondément divisée entre retraités du Périgord, traders et marketeux polluant le neuf-deux et gens sympa de passage ???
    J’ai honte pour elle. Qu’on la lynche!

    J'aime

  4. J’ai lu quelque part l’analyse mille fois postée et repostée sur cui-cui d’un franco-tunisien laïque qui accusait Mennel de faire de l’entrisme (vu qu’elle relaye des messages de Ramadan et de Lallab, elle fait partie de « ce » camp et est donc une espèce de mata-hari des Frères musulmans. Car comme elle chante et qu’elle ne porte qu’un petit turban, elle n’est pas salafiste mais proche des Frères, CQFD).

    Bien. Mettons. Soit. Quand bien même ce serait exact, quand bien même elle serait en faveur de l’instauration d’une République islamique partout sur la planète, quand bien même elle serait manipulée par la Confrérie, je ne vois toujours pas où est le problème. Interdit-on aux artistes qui chantent à la Fête de l’Huma de porter des t-shirts du Che ? (pas encore, mais ça ne va pas tarder, cf. le tollé à propos de l’expo sur le Che). Interdit-on à Michel Sardou, Enrico Macias, Johnny et compagnie de hurler à la gloire de Sarko et de ses semblables ? A-t-on censuré Renaud parce qu’il portait un t-shit avec le portrait d’Ivan Colonna, cet horrible assassin du désormais canonisé préfet Erignac ?

    Par ailleurs, à ma connaissance du moins, les attentats qui ont eu lieu en France (et ailleurs) n’ont pas été commis par les Frères musulmans donc je continue à ne pas voir où est le problème.

    Mais mettons qu’elle ait carrément dit sur les réseaux sociaux qu’elle soutenait les daechiens. N’entend-on pas à longueur de journée Zemmour faire l’apologie des collabos de tout poil ? Il pousse le vice jusqu’à défendre un régime qui aurait fait griller ses propres grands-parents s’il en avait eu l’occasion ! N’a-t-on pas entendu Renaud Camus, non pas à un télé-crochet mais sur les ondes même de France Culture, estimer qu’il y avait trop de juifs sur les ondes de cette même radio PUBLIQUE ?

    Je suis positivement écoeurée par ce qui est arrivé à cette femme, quelles que soient ses opinions politico-religieuses, assumées ou non.

    Le printemps républicain est une honte pour la gauche, cette gauche qui est pire que le FN. Les attaques qui viennent de ce camp sont le fait de personnages supposément éduqués, formés, des cadres, des intellectuels, des prescripteurs. Pas des skinheads paumés ou des criminels comme Esteban Murillo. Vraiment, quelle honte.

    Aimé par 1 personne

  5. Qui sont les gens derrière Mennel ?

    Ce n’est clairement pas une jeune fille de 22 ans qu’on aurait raison de laisser tranquille qui devrait nous intéresser, mais bien ceux des acteurs de l’islamisme le plus radical qui ont croisé son chemin et ont contribué à forger en elle des convictions dangereuses autant qu’ils ont contribué à sa mise sur orbite.

    Yacin Berba, qui œuvre avec « Art for life» à la production des clips de Mennel, est un compagnon de route de Foued Medjabri. Membres du CBSP, ils ont contribué à mettre en avant Mennel depuis plusieurs années. Pour comprendre pourquoi une jeune fille de 22 ans en arrive à déclarer son attachement aux thèses islamistes de prédicateurs comme Hassan Iquioussen, il faut aller plus loin.

    Le CBSP, dont le logo figure sur le générique de l’une des chansons de Mennel, est une organisation classée terroriste aux États Unis, au Canada et dans plusieurs pays. Il faut dire que ses membres, comme Foued Medjabri, n’hésitent pas à étaler leur admiration pour des groupes comme le HAMAS ou encore à vanter les mérites de groupes affiliés à la mouvance islamiste radicale. C’est d’ailleurs très exactement à la gloire des «moujâhidîn d’Alep» que ce dernier s’exprime en 2016. Ceux là même qui combattaient alors officiellement à la mémoire de l’émir militaire de Jabhat Fath Al Shâm, terroriste éliminé par un drone américain !

    Le CBSP, Medjabri, Berba, mais aussi la célèbre librairie salafiste Tawiid à Lyon, coorganisateurs d’un Palesthon, ont à cette occasion mis en avant la jeune chanteuse.

    J'aime

    • Tu nies donc à cette jeune fille la possibilité d’être un sujet ? Pour toi, elle n’est qu’un objet, qu’une marionnette agitée par telle ou telle personne ? Niveau procès d’intention on fait difficilement mieux quand même

      J'aime

      • D’autant que devine d’où vient « l’info » de M. Beuvin ?
        Du site de la Ligue de défense juive, de triste réputation, interdite aux Etats-Unis, et même … en Israël.
        Je ne donne pas le lien, tellement c’est immonde. Ceux qui sont intéressés pourront toujours chercher.
        Ce que ces gens reprochent à Mennel ?
        De soutenir BDS, de militer pour la Palestine, etc.
        Quand au Hamas, je rappelle qu’il a été légalement élu (en 2006, si mes souvenirs sont bons) et en présence d’un comite de surveillance de l’ONU… et que sous Vichy, les résistants à l’occupation nazie étaient aussi appelés « terroristes ».

        J'aime

  6. Il faut selon moi distinguer la femme voilée de celle qui porte un voile ….entretenir une confusion sur ces termes ne pourra qu encourager tous les extremismes en pensée ou en actes ….on peut légitimiment s interroger sur le voile qui masque le visage dans l espace public mais trouver a redire sur un turban ou un voile confine à une mauvaise foi qui s empare de n importe quel pretexte pour stigmatiser une communauté .Tant qu à y être pourquoi ne pas non plus la tenir coupable d avoir osé chanter du Léonard Cohen de confession juive ?

    J'aime

  7. une réactivité supersonique …lol….et dire que je ne t ai même pas felicitée pour ton blog d une rare pertinence ….nomadino.blogspot.com que j ai quelque peu délaissé`ces dernières années faute justement de réactions ….j y tenais des propos qui m auraient valu à coup sur d être brûle en place publique!!!

    J'aime

  8. Et Mennel interprétait une chanson de Leonard Cohen, qui avait lui-même un jour déclaré à la presse :

    « There’s something about terrorism that I’ve always admired. »

    Mais, pour M. Cohen, cette déclaration n’eut absolument aucune incidence sur sa carrière.

    J'aime

  9. Plus je m’interesse à cette histoire et plus moi qui la défendait au départ je me rend compte à quel point cette jeune fille nous a manipulés !
    Oui à 20 ans on est responsable de ce qu’on écrit publiquement et ses accointances pour les frères musulmans, Ramadan et Dieudonné et ses clips financés par des mouvements proches du Hamas sont édifiants!

    J'aime

  10. Je souscris à votre point de vue… mais seulement jusqu’à un certain point.
    Si vous chantez, comme vous le dites, avec un voile ou un « turban » sur la tête, vous revendiquez. Je veux dire par là que vous devez vous attendre à subir de violentes attaques, voire à risquer votre vie.
    On peut le déplorer, certes : mais l’ignorer relèverait de la bêtise crasse.
    A partir de là, et à supposer que vous ne soyez pas parfaitement idiot(e), soit vous assumez vos actes et çà relève de l’héroisme, soit vous ne les assumez pas et çà relève de la lâcheté, parce qu’il ne peut plus y avoir de juste milieu : pas de place ici pour l’individu moyen ou « normal », il fallait y penser avant !
    Et là, on dirait que cette Mennel n’était pas vraiment à la hauteur de la légende. On peut la comprendre, sinon l’excuser, mais c’est bien dommage…

    J'aime

    • Ah bon ? Porter un turban, c’est revendiquer ? Mais revendiquer quoi, exactement ?

      Le droit se s’habiller comme on veut ?
      Le droit de croire ou non ? Et même, horreur, malheur, le droit de le montrer ?
      Le droit de montrer qu’on peut être croyant et pas sectaire, et même ouvert aux autres ?

      Pourquoi, quand nos ministres portent, par respect, une kippa lors de cérémonies juives (même certains présidents de la République, dont François Hollande) ne leur reproche t-on pas de « revendiquer » ?

      Et finalement, quand on revendique (exemple les manifestants dans la rue) on finira tous par se prendre « de violentes attaques », voire par « risquer notre vie ».

      Bien la peine de célébrer la liberté d’expression.

      Et justement, exactement comme ne pas en porter, avoir un turban ou un foulard sur la tête, ce devrait être « normal ».

      J'aime

  11. Force est de constater qu’en 2018 le concept de laïcité part en vrille. on demande aux personnes d’être laïque, ce n’est plus à l’Etat que revient cela.
    A croire que cela permet au passage de demander aux musulmans d’être un peu « moins «  musulman ou tout du moins d’être des musulmans discrets. Il y a une vraie problématique de fond dans ce pays où le moindre acte commis par une personne de confession musulmane frise l’hysterie dans son traitement. Aucune finesse dans l’approche, on pense simple en 2018…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s