Arnaud Beltrame, Mireille Knoll et les forces du manichéisme

Il y a quelques semaines, notre pays a été endeuillé par l’attentat de Trèbes et le meurtre de Mireille Knoll à Paris. Cette semaine sanglante a été symbolisée par le visage de deux victimes pour des raisons différentes. Mireille Knoll tout d’abord, cette vieille femme juive, a provoqué l’émotion d’une immense majorité des Français tant son meurtre ou son assassinat – la justice aura la charge de le définir – a marqué par sa violence et ses circonstances (le fait que le meurtrier/assassin présumé connaissait sa victime notamment). Arnaud Beltrame a lui marqué la France en raison de son héroïsme. En choisissant d’échanger sa vie contre celle d’une personne otage du terroriste, le colonel a, comme l’a bien exprimé Jean-Luc Mélenchon à l’Assemblée nationale, inversé la symbolique que voulait porter le terroriste.

Si l’émotion fut unanime, celle-ci a rapidement été chassée par des débats et mesquineries politiciennes. Le rassemblement qu’aurait pu appeler de tels événements a prestement été remisé au placard en raison des paroles, des actes et des décisions de toute une galaxie de personnes n’hésitant pas, tels des charognards, à faire leur beurre sur le dos de dépouilles encore chaude. Il est assez dramatique de constater que les mois passent, que les évènements se reproduisent et que certains continuent à mener cette politique de la terre brûlée qui n’a aucun respect pour les victimes et ne vise qu’à diviser pour mieux faire avancer ses vues politiciennes de bas étage.

 

L’ère de l’hystérie

 

Comme bien souvent malheureusement, ces deux évènements macabres ont été l’occasion de voir se mettre en place une hystérie hautement dérangeante en pareille situation. Excluant toute notion de nuance ou de complexité, les vautours se sont rapidement jetés sur ces deux drames pour en faire leur fonds de commerce. Ainsi nous avons entendu la sempiternelle complainte de ceux qui nous expliquent qu’il faut enfermer les fichés S de manière préventive et donc déroger à l’état de droit. Les mêmes qui nous expliquent que le droit et l’ordre doivent être respectés dès qu’il s’agit des zadistes de Notre-Dame-des-Landes ou des facultés en grève affirment qu’il faut s’asseoir sur les libertés fondamentales et enfermer des personnes sur de simples soupçons. Il y aurait là matière à franchement rire si la situation n’était pas aussi dramatique.

Cette hystérie est malheureusement parfois attisée par des personnes qui ne le veulent pas forcément. Le meurtre/assassinat de Mireille Knoll est à ce titre un cas d’école. Dès l’annonce de la mort de la vielle femme, médias et opinion publique par ricochet ont rapidement affirmé qu’il s’agissait d’un crime antisémite. Il est vrai que le procureur de la République a retenu cette caractérisation mais il faut attendre que la justice se prononce sur la question. D’ailleurs le caractère antisémite ou pas de ce crime n’enlève rien au fait qu’il soit odieux. La marche blanche organisée en la mémoire de Madame Knoll et initiée par son fils n’aurait, à mon sens, pas dû être liée à cette question. Ladite marche blanche était bien plus présente pour signifier l’horreur de voir une vieille femme, qui plus est rescapée des rafles de la Seconde Guerre mondiale, être tuée dans son appartement d’une manière sauvage.

 

Le CRIF en agent de la division

 

Cette marche blanche et ses circonstances ont d’ailleurs totalement éclipsées la mort de Madame Knoll. Initiée par son fils, celle-ci a effectivement rapidement été phagocytée par le CRIF dont le président Francis Kalifat a formulé une forme d’excommunication à l’encontre à la fois de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen en direct à la radio, mettant ainsi sur le même plan l’extrême-droite et la gauche de gauche. Cette fatwa prononcée par ce petit personnage eut pour effet que les députés de la France Insoumise furent pris à partie par le groupuscule extrémiste de la LDJ qui les a forcés à quitter la marche en les insultant et les menaçant physiquement. Jean-Luc Mélenchon a eu raison de parler de jour de la honte à propos de cet évènement qui a vu des élus être molestés par un groupe fasciste et considéré comme terroristes par un grand nombre de pays, mais pas par la France.

Au-delà de cet événement honteux, c’est toute la communication du CRIF autour de cet évènement qu’il faut questionner puisque celle-ci est, selon moi, le marqueur le plus évident du manichéisme défendu par ce lobby. Parce que c’est effectivement de ça qu’il s’agit lorsque l’on parle du CRIF, du lobby de Benjamin Netanyahu. Il est absolument dramatique que ce lobby soit présenté comme le représentant des juifs de France. En prétendant exclure Jean-Luc Mélenchon et les députés FI de cette marche blanche, c’est la critique de la politique israélienne que le CRIF a défendu et donc un manichéisme criant. Il s’agit en somme de dire à tout le monde « vous êtes avec nous ou contre nous ». En ce sens, il ne me parait pas absurde ou déplacé de comparer ces procédés avec ceux de tous les groupes prétendant représenter une communauté et une seule, en particulier Daech. Si les méthodes employées ne sont évidemment pas les mêmes, comment nier que le CRIF tout comme Daech visent à instaurer un manichéisme ne tolérant pas la nuance ? De la même manière que Daech considère les musulmans qui ne sont pas en accord avec lui comme des apostats, le CRIF rejette d’un revers de main les juifs critiquant la politique israélienne. Il est grand temps de démasquer ce lobby et de dire qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’une organisation politique. Le laisser amalgamer Israël et juifs est le meilleur moyen de faire prospérer la confusion et de renforcer l’antisémitisme. Assez de ces apprentis sorciers et de ces pompiers pyromanes, il est plus que temps de les démasquer avant que tout cela ne finisse en drame. Que Mireille Knoll repose en paix, loin de leurs vociférations.

6 commentaires sur “Arnaud Beltrame, Mireille Knoll et les forces du manichéisme

  1. Se lever et marcher ensemble main dans la main pour faire front commun contre la barbarie dont la France est victime ne doit pas n’ont plus faire oublier les innombrables crimes commis par les israéliens envers les Palestiniens qui eux contrairement aux « israéliens » sont chez eux , car si tuer une grand-mère est un geste odieux , tuer des enfants l’est encore plus et là ou vous dites que certains de nos politiciens se sont pour une fois unis pour ne faire qu’un , dans le cas de la Palestine subissant au quotidien la violence , les crimes et l’emprisonnement arbitraire ces mêmes politiciens se contentent de minimiser voir d’excuser les crimes barbares de la dictature extrémiste israhellienne …. C’est du 2 poids , 2 mesures et la franchise de ceux qui nous gouvernent ne fait pas parti de leurs vocabulaire …

    J'aime

  2. Israel par le choix qui a été fait par ses pères fondateurs est enfermé dans une contradiction dont il lui absolument impossible d’en sortir. Décidant le choix d’un pays réservé aux juifs, ceux qui n’en sont pas sont de facto exclus. Cette exclusion est par ailleurs quoiqu’on en dise une forme de racisme fondé sur la mythologie que les juifs d’aujourd’hui sont les descendants, après plusieurs siècles, des 12 tribus. Cette affirmation est tellement énorme qu’elle laisse sans voix celui qui peut constater comment dans cette partie du monde, à savoir l’Eurasie, que les populations se sont mélangées pendant ces siècles là. Il n’en reste pas moins que Israel se trouve dans une dynamique qui a pris forme dès l’origine et qui ne peut que conduire à de plus grandes violences. Israel est par conséquent condamnée a développer la logique originelle ou à renoncer ce qui fait sa singularité. Il est aisé de deviner le choix qui sera fait.

    J'aime

  3. Pour ma part j’ai écrit au Crif voici la lettre

    Madame, Monsieur,

    Vous refusez de voir la France Insoumise défiler à vos côtés dans cette marche Blanche organisée en la mémoire de Mireille Knoll, car à vos yeux la France Insoumise ne cautionne pas les trop nombreuses actions ou plutôt exactions commises en territoire Palestinien ; tout en ne faisant pas partie de cette France Insoumise je ne cautionne pas moi non plus ces trop nombreux manquements. Les lobbys sont parvenus à rendre le BDS personne non grata en France mais vous ne parviendrez pas à faire taire les millions de personnes juives ou non juives qui n’acceptent pas l’impunité d’Israël.
    Vos prises de position, votre comportement ne font qu’aggraver une tendance profonde qui pousse nombre de français vers un anti sémitisme primaire qui d’ailleurs a longtemps été le terreau du fascisme. A force d’appliquer la politique du pire, à force de cautionner des comportements aussi odieux que ceux commis par le régime sud Africain à partir de 1948 vous finirez par rendre le territoire français invivable aux personnes de confession Juive.
    Pour ma part le judaïsme ne rime en rien avec la politique d’Israël et pardon mais je pleure en les voyant arracher des oliviers millénaires, à les voir s’approprier les ressources en eau de la région. En fait malgré mes origines Juives profondément ancrées en moi Israël me fait honte et j’ai honte d’avoir honte. Vous me rétorquerez que je ne vis pas sous la menace constante des roquettes palestiniennes, que je n’ai pas fait mon Aliyah, les Cohenimes ne sont pas encore de retour dans le Temple de Jérusalem mais si c’était le cas sachez que je serai parmi les premiers à vouloir instaurer un peu plus de justice envers les Palestiniens et les goys en général.

    Shalom

    E.C.S

    Pour info une coquille a été corrigé à savoir france Insoumise et non france Soumise comme je l’avais écrit au CRIF

    A votre avis qu’est il advenu de cette missive : Rien si ce n’est une tentative de piratage de ma boîte mail et d’un vieux compte Facebook fermé depuis. Pour info mon nom est Cohen

    Aimé par 1 personne

  4. Soit dit en passant, Mireille Knoll a été raflée parce qu’elle était juive. A priori (c’est u a priori et comme tout les a priori, ça se vérifie a posteriori) elle a été assassinée parce qu’elle était juive. Il est donc assez difficile d’affirmer que sa judéité n’est peut être qu’un détail comme dirait l’autre. Je ne vois pas du tout ce que la politique israélienne à l’égard des palestiniens vient faire là dedans. ça doit être que je suis myope. Ou alors c’est à cause du mot juif ?

    J'aime

    • Je ne dis pas que c’est un détail, je dis simplement que ca n’est pas l’évidence qu’on nous a vendue comme décision de justice.
      Quant au rapport avec Israël c’est le CRIF qui le fait, pas moi

      J'aime

  5. Que le CRIF montre son vrai visage, que dire ? On a l’habitude (et M. Cohen fait montre de courage et de clairvoyance, lui qui les interpelle en tant que juif – si j’écrivais le même genre de choses, on me taxerait d’antisémitisme, et ce serait évidemment inapproprié, sinon raciste puisque motivé par le seul fait que je ne m’appelle pas Cohen).
    Quant à M. Beltrame, outre son héroïsme indiscutable, il servira très certainement aux instructeurs de nos braves forces de l’ordre comme exemple de ce qu’il ne faut jamais faire… En espérant que nul citoyen ne s’en inspire, non plus, il y a déjà assez de morts !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s