L’Accord de Paris, Emmanuel Macron et l’art du retournement

Jeudi dernier, Donald J. Trump a finalement mis sa menace à exécution. Il a, en effet, décidé de retirer les Etats-Unis de l’Accord de Paris issu de la COP21 – bien que ce retrait demeure très hypothétique dans la mesure où celui-ci ne peut avoir lieu que dans quatre ans et personne ne sait si Donald Trump sera encore président des Etats-Unis à ce moment-là. L’ensemble du monde ou presque a décrit cette décision du magnat de l’immobilier sur le thème de la catastrophe : « apocalypse » ; « désastreux » ; « dangereux » ; tels sont les mots qui reviennent dans la bouche de tous les commentateurs – nous y reviendrons au fil de ce billet.

Alors que la grande majorité des dirigeants de la planète se sont contentés d’un communiqué de presse pour commenter la décision venue d’outre-Atlantique, Emmanuel Macron a décidé de faire une déclaration en français puis en anglais pour répondre au président américain. En pastichant le slogan de campagne de Donald J. Trump – il a déclaré « make our planet great again » pour conclure sa déclaration anglaise – le nouveau locataire de l’Elysée a sans conteste réalisé un grand coup de communication. A ce titre, le tweet reprenant cette phrase est devenu le tweet français le plus populaire. Les commentaires dithyrambiques (notamment de la part de certains médias) méritent cependant, à mon sens, d’être fortement nuancés tant cette déclaration me semble être uniquement de la communication.

Lire la suite

Chine cherche tête chercheuse

La Chine est devenue un géant mondial dans la R&D (recherche et développement) mais en va-t-il de même en matière d’innovation ? On assimile souvent à tort R&D et innovation mais la R&D n’est qu’un des éléments du processus d’innovation. Depuis 2000, le gouvernement a mobilisé d’importantes ressources dans ce domaine. La Chine compte aujourd’hui le plus grand nombre de chercheurs et d’ingénieurs engagés dans la R&D. Elle a les 3èmes dépenses du monde dans ce domaine, elles ont presque quadruplé au cours des 7 dernières années pour atteindre 123 Milliards d’€ (70% par les entreprises) soit 1,94% du PIB. La production high-tech représente désormais plus de 30% des exportations totales mais ces exportations sont surtout constituées de composants peu innovants. En outre, la part de la Chine dans les brevets mondiaux est seulement de 1%. Lire la suite